Le suivi post-adoption

A l’arrivée de l’enfant, il est important de veiller à sa bonne adaptation. Le suivi post-adoption permet de vous aider à la bonne intégration de votre enfant dans son nouveau contexte familial et social.

Le suivi post-adoption est une aide précieuse et un accompagnement pour les familles dans les premiers moments de vie commune.
Pour l’enfant, ces rapports de suivi sont des éléments autobiographiques précieux qui lui permettront d’en savoir plus sur ses origines.

Attention :
Le non-respect des exigences du pays en matière de suivi post-adoption peut entraîner des suspensions de l’adoption pour les futurs candidats.

Vers qui se tourner ?

Selon la procédure d’adoption internationale menée, ce suivi post-adoption est assuré par :

  • les services sociaux des conseils départementaux en cas d’adoption non-accompagnée ;
  • les correspondants de l’Agence Française de l’Adoption (AFA) dans les conseils départementaux en cas d’accompagnement par l’AFA ;
  • les organismes autorisés pour l’adoption (OAA) en cas d’accompagnement par un OAA.

Quelle forme prend le suivi post-adoption ?

Le suivi post-adoption prend la forme d’entretiens, le plus souvent à domicile. Il permet d’observer le développement physique, psychologique et éducatif de votre l’enfant, ainsi que son épanouissement affectif dans ce nouveau milieu familial et social.

Comment procéder ?

Un rapport de suivi post-adoption doit obligatoirement être réalisé dans les six mois suivants l’arrivée de l’enfant au foyer familial.

Cette arrivée doit donc impérativement être signalée au service adoption du Conseil départemental compétent le plus rapidement possible..

En tant que parents, il vous appartient d’anticiper ce suivi, de prendre rendez-vous et fixer les modalités de visite avec les professionnels compétents.

Selon votre département, plusieurs visites peuvent être prévues pour rédiger un rapport.

Les exigences des pays d’origine

De plus en plus de pays d’origine attachent une grande importance à la transmission de ces rapports de suivi et ce, dans les délais et la forme imposés par la législation locale.

Attention

La périodicité de ces rapports, la durée du suivi et leur contenu varient selon les pays.

Selon les pays d’origine, ces rapports doivent être certifiés conformes, apostillés ou légalisés et traduits.

L’organisme ou l’autorité du pays d’origine auquel doivent être adressés ces rapports de suivi post-adoption est précisé dans chaque fiche pays.

Mise à jour : septembre 2019

PLAN DU SITE