Accès rapide :

Marie Maxime Kerlou (Université Paris IV-Sorbonne / Universiteit Leiden) remporte le Prix d’Amsterdam 2013 (12 juillet 2013)

Fondé en 2011 et placé sous le haut patronage du Conseil de Coopération franco-néerlandais et de l’Ambassade des Pays-Bas en France, le Prix d’Amsterdam a pour objectif de récompenser tous les deux ans un jeune diplômé en sciences humaines et sociales d’un établissement d’enseignement supérieur français, dont les recherches portent sur les Pays-Bas ou la relation franco-néerlandaise. Doté de 15.000 €, ce prix d’excellence permet au lauréat de poursuivre ses recherches durant une année universitaire à Amsterdam ou dans une autre ville des Pays-Bas.

Le lauréat est sélectionné par un jury placé sous la présidence de M. Christophe de Voogd, historien et professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, et composé de spécialistes des Pays-Bas, chercheurs et enseignants-chercheurs issus d’universités et d’organismes de recherche français.

Le jury du Prix d’Amsterdam s’est réuni le 5 juillet 2013 à Paris. Pour cette deuxième édition du prix, le jury avait enregistré 13 candidatures émanant d’étudiants de master ou de doctorants en sciences humaines et sociales. Les dossiers reçus cette année couvraient un large éventail de disciplines : linguistique, philosophie, épistémologie, histoire des sciences et techniques, histoire des idées, histoire sociale, histoire coloniale, histoire de l’art et muséologie. Le jury a tenu à souligner l’excellente qualité des dossiers reçus et l’intérêt des sujets de recherches choisis par les candidats.

Le prix d’Amsterdam 2013 a été décerné à Mme Marie Maxime Kerlou pour son projet de recherche en sociolinguistique historique du néerlandais. Linguiste, Marie Maxime Kerlou est titulaire d’un master de recherche en langue anglaise et d’une licence de néerlandais, obtenus à l’université de Paris IV- Sorbonne. Son projet de recherche doctorale à l’université de Leyde, sous la direction de Mme le professeur Marijke van der Wal, porte sur un fait de langue peu connu de l’histoire du néerlandais, tel qu’il apparaît dans les journaux maritimes des XVIème et XVIIème siècles. Situé au carrefour de la linguistique et de l’histoire sociale, cette recherche s’inscrit plus largement dans une étude comparée de l’histoire des langues germaniques, sujet déjà abordé par Mme Kerlou dans son mémoire de master. Le jury a été particulièrement sensible à la détermination de la candidate et à la cohérence de sa démarche, ainsi qu’à ses efforts pour s’intégrer à une équipe de recherche néerlandaise.

Mme Marie Maxime Kerlou recevra son prix au mois de septembre 2013 des mains de S.E. M. Ed Kronenburg, ambassadeur des Pays-Bas en France, au cours d’une cérémonie qui se déroulera à Paris, à la Résidence de l’ambassadeur.

Date de mise à jour : 12 juillet 2013


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014