Accès rapide :

La médecine

Depuis juillet 2005, il convient de choisir et déclarer son médecin référent. Vous avez libre choix, il peut être votre médecin de famille ou un autre praticien, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non. Une fois choisi, déclarez-le à votre caisse d’Assurance Maladie en lui adressant le formulaire que vous aurez rempli avec votre médecin.

Les médecins spécialistes que vous consultez sans prescription de votre médecin traitant pourront vous demander un dépassement, même s’ils appliquent habituellement les tarifs de la sécurité sociale. Les médecins pourront également appliquer des dépassements sur des actes techniques (ex : radiographie, endoscopie…). Si vous êtes en vacances ou en déplacement professionnel et plus généralement loin de votre résidence habituelle, ou si vous êtes dans une situation d’urgence, vous pouvez consulter un autre médecin, généraliste ou spécialiste, sans incidence sur les tarifs et le remboursement. La situation est identique en cas d’absence de votre médecin traitant (pour cause de vacances par exemple). Il faudra que le médecin que vous consultez l’indique sur la feuille de soins en cochant une case prévue à cet effet.

Les ophtalmologistes, les gynécologues, les psychiatres pourront être directement consultés sans passer par le médecin traitant. Les pédiatres sont
également d’accès direct puisque les enfants de moins de 16 ans ne sont pas concernés par le médecin traitant. Les dentistes et les sages femmes ne sont pas non plus concernés par le système du médecin traitant.

Pour en savoir plus : www.ameli.fr/ Rubrique « Accueil vous êtes assuré déclarer son médecin traitant ».

Il convient de savoir si votre médecin exerce en secteur 1 ou en secteur 2, dit secteur à honoraires libres.

Votre médecin est en secteur 1

Vous payez les tarifs officiels suivants à compter du 26 mars 2012 :

  • 23 euros pour une consultation chez un généraliste ;
  • 25 euros pour une consultation chez un médecin spécialiste ;
  • 23 euros pour une visite à domicile ;
  • de 38,50 à 43,50 euros pour une visite à domicile de nuit, selon l’heure.

Les médecins exerçant en secteur 1 appliquent des tarifs officiels et ne peuvent facturer des dépassements d’honoraires qu’à titre exceptionnel.

Votre médecin est en secteur 2

Renseignez-vous sur ses tarifs avant de le consulter, car un médecin exerçant en secteur 2 fixe lui-même ses honoraires. Ils sont supérieurs aux tarifs officiels.

L’écart entre le prix payé et le tarif officiel n’est pas remboursé par l’assurance maladie de la sécurité sociale. Il reste à votre charge ou peut, éventuellement, être remboursé par votre assurance complémentaire (mutuelle, assurance santé).

Le médecin est tenu d’afficher ses tarifs dans sa salle d’attente ; vous pouvez aussi les lui demander par téléphone, au moment où vous prenez rendez-vous.

Votre médecin est conventionné

C’est une question essentielle. En effet, seuls les médecins conventionnés vous permettent d’être remboursé sur la base des tarifs officiels. En revanche, la consultation d’un médecin non conventionné ne vous sera pratiquement pas remboursée par l’Assurance maladie de la sécurité sociale.

Vos remboursements

Si votre médecin est conventionné, quel que soit son secteur (secteur 1 ou secteur 2), le remboursement par l’Assurance maladie est le même : 70% des tarifs officiels.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de l’Assurance maladie www.ameli.fr qui vous apportera des informations sur les tarifs et les remboursements. Un annuaire des professionnels de santé est également disponible à la rubrique « Assurés soins et remboursements » ainsi qu’à la rubrique « Professionnels de santé médecin votre convention tarifs ».

Les services de nuit

La liste des médecins de garde de nuit, des dimanches et jours fériés, peut être consultée dans les pharmacies, les commissariats de police et la presse régionale.

A Paris et région parisienne :
SOS Médecins – Tél. : 01 47 07 77 77 ou n° national : 36 24
SOS Dentaire – Tél. : 01 43 37 51 00

(Mise à jour : 20.03.13)


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014