Accès rapide :

La communauté française inscrite au registre des Français établis hors de France

Au 31 décembre 2014, on compte 1 680 594 inscrits au Registre, soit une croissance de 2,3% par rapport à 2013 (croissance légèrement inférieure à la tendance moyenne d’accroissement de la communauté française à l’étranger observée au cours des dix dernières années, moyenne de l’ordre de 3%).
Toutefois, l’inscription au registre mondial n’est en rien obligatoire, même si elle est vivement conseillée, notamment pour des raisons de sécurité. De ce fait, et particulièrement en Europe et en Amérique du Nord, un certain nombre de nos compatriotes français expatriés ne se font pas connaître des services consulaires.
On estime entre 2 et 2,5 millions, le nombre de Français établis hors de France, de manière plus ou moins permanente.

Français à l'étranger
Le nombre d’inscrits au registre des Français établis hors de France est consultable, par pays, sur le site data.gouv.fr

1- Une typologie d’évolution par zone selon trois profils

L’accroissement du nombre des inscrits au Registre n’est pas uniforme pour l’ensemble des zones géographiques. En comparant l’évolution par région à l’évolution mondiale constatée en 2013, il convient de distinguer les trois profils suivants :

Profil 1 : Forte croissance

Les régions dans lesquelles la population expatriée connaît une expansion plus importante que celle constatée au niveau mondial en 2014 :

  • Afrique du Nord : +5% (107 103 inscrits) ;
    — dont Algérie : +8,5%, Maroc : +4,7%, Tunisie : +1% ;
  • Amérique du Nord : +4,6% (222 674 inscrits) ;
    — dont Etats-Unis : + 4,9%, Canada : +4,3% ;
  • Asie-Océanie : +5% (131 302 inscrits) ;
    — dont Australie : +9%, Nouvelle Zélande : +11,7%.

Profil 2 : Croissance modérée

Les régions où le nombre d’inscrits progresse dans des proportions proches de celle constatée au niveau mondial :

  • Afrique francophone : +2,4% (122 574 inscrits) ;
    — dont Burundi (+12,1%), Congo (+8,5%), Côte d’Ivoire (+7,5%) Tchad (+10,6%), Guinée : (+4,2%) ;
  • Afrique non francophone : +2,3% (19 213 inscrits) ;
  • Amérique centrale et du Sud : +2,2% (101 613 inscrits) ;
  • Europe hors UE et Proche : +1.8% (203 411 inscrits) ;
  • Moyen-Orient : + 2,6% (141 065 inscrits) ;
    — dont Iraq (+20,9%), Emirats arabes unis (+11,2%) , Bahreïn (7,9%) et Koweït (+6,1%), Jérusalem et Qatar (+4%), Egypte (+1,1%), Syrie (- 22%).

Profil 3 : Stabilité

Le nombre de Français inscrits au registre est globalement stable dans les pays de l’Union européenne (631 639 inscrits), même si à l’intérieur de cet ensemble les situations varient :

  • Malte (+13,7%), Estonie (+10,1%), Roumanie et Bulgarie (+8,5%), République tchèque (+7,8%) et Croatie (+7%) ;
  • Irlande et Slovénie : +5% ;
  • Danemark, Grèce, Hongrie, Royaume-Uni, Slovaquie, et Suède : stabilité ;
  • Espagne (- 1,2%), Italie (-1,7%), et Portugal (- 1,9%).

2 - Stabilité du nombre de double-nationaux et de la répartition par genre / âge

Part des double-nationaux inscrits au Registre en 2014

La proportion de ressortissants binationaux au sein de la population inscrite au registre reste stable à 42,1 %.

Répartition par genre des inscrits au Registre en 2014

Répartition par âges des inscrits au Registre en 2014
  • Inscrits de moins de 18 ans : 25,4 %
  • Inscrits entre 18 et 25 ans : 9,4 %
  • Inscrits entre 26 et 60 ans : 50,3 %
  • Inscrits de + de 60 ans : 14,9 %.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015