Introduction



Les relations franco-arméniennes s’appuient sur la présence en France d’une diaspora de près de 500 000 Français d’origine arménienne. La reconnaissance du génocide de 1915 par la loi du 29 janvier 2001 a été accueillie comme un témoignage de solidarité de la France envers le peuple arménien, ainsi que le vote en décembre 2011/janvier 2012 de la loi sur la pénalisation de la négation du génocide (censurée par le Conseil constitutionnel en mars 2012). Un Traité d’entente et de coopération a été signé le 12 mars 1993. Notre visibilité politique en Arménie tient, enfin, à notre rôle de médiateur sur le conflit du Haut-Karabagh au sein du groupe de Minsk de l’OSCE.


Mise à jour : 02.06.14