Introduction


Brève

Entretien de Laurent Fabius avec Didier Burkhalter, président de la Confédération suisse (18 février 2014)

Cet entretien permettra d’évoquer la votation suisse du 9 février 2014 et ses implications pour notre relation transfrontalière et bilatérale. MM. Fabius et Burkhalter aborderont les conséquences de la décision de la Suisse pour ses relations avec l’Union européenne.


Nos relations avec la Suisse sont denses et anciennes (notre pays a ouvert une représentation diplomatique en Suisse dès 1430), en raison de notre voisinage géographique, de notre histoire commune, du niveau économique de la Suisse et de la francophonie d’une partie de sa population (20%).

La France a parrainé l’admission de la Suisse aux Nations unies le 10 septembre 2002. La France et la Suisse se rejoignent dans la défense et la promotion de Genève en tant que plate-forme internationale et francophone.

Plus de 250 000 Français (dont plus de la moitié de binationaux) résident en Suisse tandis que 170 000 Suisses sont installés en France (1er pays d’installation à l’étranger).

La France et la Suisse ont développé des liens commerciaux intenses : hors de l’Union européenne, la Suisse figure parmi nos trois premiers partenaires commerciaux et représente encore pour notre pays, un marché plus important que la Chine. Nos deux pays ont également mis en place de nombreux partenariats dans les domaines culturels, linguistique, scientifique.

Au niveau politique, le rythme des rencontres bilatérales s’est accéléré depuis le début de l’année, avec notamment le déplacement de M. Moscovici à Berne le 6 mars et la rencontre entre M. Burkhalter, l’actuel Président en exercice de la Confédération suisse, et M. Fabius à Paris le 18 février, dans un contexte marqué par les suites de la votation suisse du 9 février sur l’initiative populaire dite "contre l’immigration de masse".

Site Internet de notre ambassade


Mise à jour : 02.04.14