Introduction


Brève

République du Congo - Consultations bilatérales (Paris, 7 février 2014)

Cette rencontre permettra en particulier d’évoquer la situation en République centrafricaine, dans les régions des Grands Lacs et au Soudan du Sud.


Nommée d’après Pierre Savorgnan de Brazza, chef-lieu de l’Afrique équatoriale française puis capitale de la France libre, Brazzaville est depuis l’indépendance, en 1960, la capitale de la République du Congo. L’histoire récente du pays est marquée par les guerres civiles très meurtrières et destructrices des années 1990. Août 2002 a marqué la fin de la transition. Depuis lors, le Congo a retrouvé une stabilité politique et économique, en s’appuyant sur une dynamique de croissance (4,5 % en 2012) liée à l’abondance de ses ressources pétrolières (production de 270 000 barils/jour représentant 90% des exportations congolaises). Programme lancé en 2009 par le président Denis Sassou Nguesso, le « Chemin d’avenir » vise à moderniser le pays en luttant contre la pauvreté et la corruption.

La France et le Congo entretiennent des relations denses ponctuées de visites réciproques. Au plan économique, la France demeure de loin le premier partenaire du Congo, à la fois en tant que premier fournisseur (21% du marché), premier investisseur et premier créancier. Plus d’une centaine d’entreprises françaises sont présentes au Congo, employant près de 12 000 salariés dont un millier d’expatriés. Le 8 avril 2013, le président congolais, en visite à Paris, s’est entretenu avec le Président de la République au palais de l’Elysée et a été reçu à déjeuner par le Ministre des Affaires étrangères au Quai d’Orsay.

Sans remettre en cause l’étroitesse des échanges, les affaires judiciaires en cours devant la justice française provoquent un malaise grandissant dans la relation bilatérale.

Le site de l’ambassade de France au Congo


Mise à jour : 22.10.13