Présentation



Le gouvernement fédéral et la communauté internationale ont pris des engagements mutuels dans un document appelé « compact for Somalia » dans le cadre du partenariat du « New Deal » à Bruxelles en septembre 2013. Il fixe les orientations pour la reconstruction du pays et annonce des engagements financiers à hauteur de 1,8Md d’euros. Il fera l’objet d’une évaluation à Copenhague les 19 et 20 novembre prochains.

L’action de la France en Somalie passe principalement par les canaux de l’Union européenne et des Nations Unies. Sur la période 2008-2013, l’Union européenne a alloué 412 M€ à des projets de développement, dans quatre domaines principaux : la gouvernance, l’éducation, le secteur social et le développement économique. La France y contribue à hauteur de 20%. La France participe également aux actions de l’Union européenne en faveur de la stabilisation de la Somalie et de la lutte contre la piraterie maritime dans la Corne de l’Afrique via trois missions : ATALANTE (opération de lutte contre la piraterie au large) ; EUTM Somalia (formation des forces armées somaliennes) et EUCAP NESTOR (renforcement des capacités maritimes et judiciaires pour lutter contre la piraterie).

Sur le plan bilatéral, la France a financé en 2014 à hauteur de 300 000 euros et en partenariat avec l’Organisation Internationale des Migrations, un centre de réhabilitation d’anciens combattants à Baidoa. En matière humanitaire, la France a participé en 2014 au volet alimentaire du programme du CICR pour la Somalie (320 000 €) et a soutenu un projet d’aide alimentaire d’urgence de l’ONG Solidarité Internationale dans la région de Gedo (300 000 €).

Le premier festival culturel depuis plus de 20 ans s’est tenu à Mogadiscio le 22 juin 2014 grâce au soutien de l’ambassade de France.

Mise à jour : 10.10.14