Présentation



Relations politiques

Les relations bilatérales sont encadrées par la Feuille de route 2013-2015 du 5 juin 2013 cosignée par MM. Fabius et Kojara.

Voir le site de l’ambassade de France en Ukraine

Visites

Les contacts ministériels ont été limités entre 2011 et 2013. Le ministre des Affaires étrangères, Leonid Kojara, s’est rendu à Paris le 5 juin 2013. Le Président de la République s’est entretenu avec le président Ianoukovitch en marge du sommet de Vilnius, le 29 novembre 2013.

Le président Porochenko a participé aux cérémonies du 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie le 6 juin 2014. Il a eu un nouvel entretien avec le Président de la République en marge du sommet de l’OTAN à Newport (Pays de Galles) le 4 septembre 2014 puis le 11 janvier 2015 en marge de sa participation à la Marche républicaine organisée à Paris après les attentats terroristes des 7-9 janvier ; dans le cadre des efforts de règlement de la crise russo-ukrainienne, le Président de la République et son homologue ukrainien ont eu de multiples entretiens téléphoniques (dernier le 2 mars 2015). La dernière rencontre au niveau des chefs d’Etats a eu lieu lors de la réunion en format Normandie qui a eu lieu à Minsk le 12 février 2015. Le président Porochenko doit se rendre en visite officielle à Paris accompagné de plusieurs ministres ukrainiens le 22 avril 2015.

Le Ministre s’est rendu à Kiev le 21 février 2014 et le 7 juin 2014 (cérémonie d’investiture du Président Porochenko).

A la suite de la nomination du premier gouvernement de M. Iatseniouk, le ministre des Affaires étrangères, M. Andrii Dechtchytsia, s’est rendu à Paris le 5 mars, le ministre de la Culture, M. Yevhen Nichtchouk, le 4 avril, le ministre du Cabinet des ministres M. Semerak le 22 avril 2014. Le ministre de l’économie, M. Abromavicius est venu en France les 25 et 26 mars 2015. M. Klimkine, ministre des Affaires étrangères au sein du second gouvernement Iatseniouk s’est rendu à Paris le 8 avril 2015.

Relations économiques

En 2014, le volume de nos échanges (1,3 Md€) a fléchi de -18% par rapport à 2013, inflexion due principalement à la chute de la production industrielle ukrainienne (acier, produits chimiques) et à la dévaluation de la grivna qui pèse sur les importations. Les exportations ont baissé de 25,4% en 2014 (242,6 M€ contre 325,1 M€ en 2013) et les importations de 11% (532M€ contre 633M€). L’Ukraine demeure un partenaire modeste pour la France en 2013 : 54ème client et 67ème fournisseur.

Notre part de marché de 2,3% en 2014 nous place au 4ème rang des fournisseurs européens de l’Ukraine : les statistiques ukrainiennes pour les 11 premiers mois 2014 nous placent derrière l’Allemagne (9,5%), la Pologne (5,5%) et l’Italie (2,7%). La France consolide ses positions dans les segments des pesticides et des préparations pharmaceutiques.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre coopération avec l’Ukraine est centrée sur deux priorités :

  • La mobilité des étudiants : nous renforçons notre attractivité auprès de la jeunesse en favorisant la mobilité des étudiants et des jeunes chercheurs vers la France.
  • L’ouverture des jeunes à la culture et à la langue française : l’Institut français d’Ukraine (IFU) développe l’action culturelle et artistique avec le « Printemps français » et diverses manifestations centrées, par exemple, sur le cinéma ou la musique en privilégiant les formats contemporains. L’IFU développe son activité générale et accroît notamment son offre de cours de français destinée, en priorité, au jeune public. Le nombre d’élèves a ainsi doublé à l’IFU depuis six ans.

Les 10 Alliances françaises (AF) sont, dans les grandes villes d’Ukraine, un relais dynamique des actions de coopération de l’ambassade en province. Elles accueillent plus de 3000 élèves.

Le lycée français Anne de Kiev, conventionné avec l’AEFE, scolarise 376 élèves à la rentrée 2014. La transformation du collège en lycée exige un regroupement des implantations de l’établissement.

Coopération décentralisée

Une quarantaine de jumelages existent entre collectivités territoriales des deux pays. La coopération entre Marseille et Odessa se développe dans le contexte de Marseille capitale européenne de la culture et des 20 ans de l’AF d’Odessa.

La France est très présente sur les projets de jumelage financés par l’UE dans de nombreux domaines (transport multimodal, appui au développement des services sociaux, police, espace, sécurité routière, administration, gestion de l’eau, gestion de la dette).

Des crédits de sortie de crise ont été débloqués et affectés en 2014 à l’aide médicale et au soutien aux personnes déplacées. Les crédits 2015 sont principalement affectés à l’appui aux réformes institutionnelles et structurelles.

Voir le site de l’Institut français d’Ukraine

Mise à jour : 21.04.15