Introduction


Brève

Soudan du Sud - Enrôlement d’enfants-soldats par les belligérants (16 février 2015)

La France condamne le recrutement et l’utilisation d’enfants par les parties au conflit au Soudan du Sud, en dépit de leurs engagements répétés de mettre fin à ces graves violations des droits de l’Homme. Selon l’UNICEF, douze mille enfants auraient été contraints de participer au conflit en 2014.


Indépendant depuis le 9 juillet 2011 après des décennies de guerre civile, le Soudan du Sud connaît, depuis le 15 décembre 2013, un conflit dramatique, conséquence de rivalités politiques internes. La médiation conduite par l’organisation régionale de l’Autorité intergouvernementale pour le Développement (IGAD) a obtenu la signature par le gouvernement sud-soudanais et la rébellion du MPLS en Opposition d’un accord de cessation des hostilités, dès le 23 janvier 2014. Néanmoins, les combats se poursuivent. Sous l’égide de l’IGAD, les deux parties se sont engagées, le 10 juin 2014, à négocier la formation d’un gouvernement de transition d’union nationale dans un délai de soixante jours. Ce conflit est à l’origine d’une vaste crise humanitaire.

La France a ouvert une Ambassade au Soudan du Sud le 9 juillet 2011.


Mise à jour : 20.06.14