Introduction


Brève

Soudan du Sud - Violences contre la population civile (18 mai 2015)

La France exprime sa forte préoccupation à la suite de l’intensification des combats au Soudan du Sud, dans la localité de Malakal notamment, qui constitue une violation inacceptable de l’accord de cessation des hostilités, constatée par la médiation de l’autorité intergouvernementale pour le développement.


Indépendant depuis le 9 juillet 2011 après des décennies de guerre civile, le Soudan du Sud connaît, depuis le 15 décembre 2013, un conflit dramatique, conséquence de rivalités politiques internes. La médiation conduite par l’organisation régionale de l’Autorité intergouvernementale pour le Développement (IGAD) a obtenu la signature par le gouvernement sud-soudanais et la rébellion du MPLS en Opposition d’un accord de cessation des hostilités, dès le 23 janvier 2014. Néanmoins, les combats se poursuivent. Les négociations sur la formation d’un gouvernement de transition d’union nationale et la conclusion d’un accord de paix définitif se poursuivent. Ce conflit est à l’origine d’une vaste crise humanitaire.

La France a ouvert une Ambassade au Soudan du Sud le 9 juillet 2011.

Mise à jour : 27.04.15