Plan administration exemplaire

Depuis les premiers travaux du Grenelle de l’environnement, l’exemplarité de l’Etat en matière de développement durable constitue une priorité pour le président de la République.

Elle a été formulée par la circulaire du Premier ministre du 3 décembre 2008 relative à l’exemplarité de l’Etat au regard du développement durable dans le fonctionnement de ses services et ses établissements publics.

Ce texte définit des actions communes à mettre en œuvre dans tous les ministères à travers un Plan Administration Exemplaire (PAE) portant sur les achats courants, les mesures d’éco-responsabilité et la responsabilité sociale de l’Etat (parité, égalité des chances, politique de recrutement et d’insertion des personnes handicapées et éloignées de l’emploi). Le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) en assure le suivi et le contrôle au travers d’un dispositif financier reposant sur des indicateurs spécifiques qui varient chaque année.

Le ministère des Affaires étrangères a élaboré en 2009 son propre Plan administration exemplaire. Réduction des rejets de CO2, bilan des consommations énergétiques, économie de papier, solutions d’impression, gestion des déchets, éclairage, sensibilisation du personnel, formations, visioconférences… sont autant de nouveaux impératifs mis en place par le ministère afin de s’inscrire dans un processus d’amélioration continue des performances des services et de favoriser son empreinte dans le Développement durable.

Pour le ministère, la recherche de l’exemplarité en matière de Développement durable constitue bien plus qu’une ambition, il s’agit d’une triple exigence environnementale, économique et sociale.

Date de publication : septembre 2012.