L’UE et l’Ukraine



L’Ukraine, compte tenu notamment de sa superficie et de sa population, est un partenaire prioritaire de l’UE dans le cadre de la Politique européenne de voisinage et du Partenariat oriental lancé au sommet de Prague en 2009. L’UE est le deuxième partenaire commercial de l’Ukraine.

L’accord de partenariat et de coopération (APC), entré en vigueur en 1998, définit le cadre de la coopération dans les principaux domaines de réforme. Lors du sommet de Paris en septembre 2008, l’UE et l’Ukraine ont décidé d’ouvrir les négociations d’un accord d’association qui succédera à l’accord de partenariat et de coopération.

L’accord d’association vise à approfondir significativement l’association politique et l’intégration économique de l’Ukraine avec l’UE. Comme l’Ukraine est devenue membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en mai 2008, les négociations sur l’établissement d’une zone de libre-échange complète et approfondie (DCFTA) ont été lancées, en tant que partie intégrante de l’accord d’association.

En novembre 2009, le Conseil de coopération a adopté un Agenda d’association qui remplace l’ancien plan d’action UE-Ukraine afin de préparer et faciliter l’entrée en vigueur du nouvel accord. Pour 2011/2012, l’Ukraine et l’Union européenne se sont mis d’accord sur une liste de 90 priorités d’action. Le texte de l’accord d’association a été finalisé fin 2011 et paraphé en mars 2012.

Cependant, malgré le vote début septembre 2013 de 5 lois essentielles pour le processus d’association, l’Ukraine n’avait pas rempli toutes les conditions nécessaires (justice sélective notamment) à la veille du sommet de Vilnius et le président Ianoukovitch a différé la signature.


Mise à jour : 24.01.14