Introduction


Brève

Entretien de Thierry Repentin avec Duško Marković, vice-Premier ministre et ministre de la Justice du Monténégro (Paris, 9 octobre 2013)

Cet entretien a porté sur les négociations d’adhésion du Monténégro à l’Union européenne ainsi que sur les réformes à réaliser par ce pays, notamment en matière de promotion de l’État de droit et de lutte contre la corruption et la criminalité organisée.


L’indépendance du Monténégro a été proclamée le 3 juin 2006. Elle a été reconnue quelques jours plus tard par l’ensemble de la communauté internationale, dont la France. Admis à l’ONU le 28 juin 2006, en tant que 192e État membre, le Monténégro a renoué avec son histoire de royaume indépendant (1878-1918).

La situation socio-économique très difficile de ce pays lourdement endetté est le principal facteur de tension et d’inquiétude. Le rapprochement avec l’UE devrait permettre de rapprocher la législation monténégrine des standards européens.

Les relations entre la France et le Monténégro sont modestes, mais constantes depuis plusieurs décennies. M. François Hollande s’est rendu le 25 juillet 2013 au Sommet régional de Brdo, en Slovénie, et y a eu un entretien avec le Président Vujanovic. A cette occasion, le Président a marqué la volonté de la France de jouer un rôle plus actif dans la région sur le plan politique et économique.

A la suite de cela, le ministre des affaires étrangères a nommé M. Alain Richard, Sénateur, ancien ministre de la défense, comme Représentant spécial pour les Balkans. M. Repentin, Ministre délégué, chargé des affaires européennes, s’est rendu au Monténégro le 3 septembre 2013. M. Dusko Markovic, Vice-premier ministre et Ministre de la Justice du Monténégro, a effectué une visite en France les 9 et 10 octobre.

Pour plus d’informations aller sur le site de l’Ambassade de France au Monténégro.


Mise à jour : 20.12.13