Relations politiques


Brève

Attractivité de la France - Entretien de Fleur Pellerin avec le président de la société danoise ALK (Paris, 19 juin 2014)

Fleur Pellerin, secrétaire d’Etat chargée du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, s’est entretenue avec Jens Bager, président de la société danoise ALK, spécialisée dans l’industrie pharmaceutique. Elle a salué la décision de renforcer la présence d’ALK en France, en investissant 22 millions d’euros supplémentaires sur son site de Vandeuil (Marne).


Relations politiques et dernières visites

Les relations politiques franco-danoises sont anciennes, soutenues et confiantes. Les deux pays sont l’un pour l’autre des partenaires importants à la fois en tant qu’alliés et du fait de leur appartenance commune à l’Union européenne. Leurs analyses se rejoignent en outre sur de nombreux dossiers de politique internationale (maintien de la paix, intérêt pour des actions préventives en Afrique, primauté du droit international, environnement).

Mme Helle Thorning-Schmidt, Premier ministre danoise, s’est entretenue à Paris le 20 février 2012 avec le Président de la République, Nicolas Sarkozy. Le 5 décembre 2012, elle a rencontré à Paris le Président de la République, François Hollande, ainsi que le premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Le Premier Ministre a effectué un déplacement à Copenhague le 21 octobre 2013, accompagné de la ministre du commerce extérieur et du ministre délégué chargé des affaires européennes. Il a rencontré Mme Thorning-Schmidt et a participé au Global Green Growth Forum.

Les entretiens au niveau des ministres des Affaires étrangères sont réguliers : Alain Juppé, alors Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes avait reçu à Paris son homologue, M. Søvndal, le 30 novembre 2011 puis s’est entretenu avec lui à Copenhague le 9 mars 2012 dans le cadre du Gymnich. M. Søvndal a rencontré M. Fabius le 23 mai 2013 à Paris. M. Bernard Cazeneuve, alors Ministre délégué chargé des Affaires européennes, avait reçu son homologue danois, M. Nicolai Wammen, à Paris les 24 mai, 21 juin et 19 novembre 2012 ainsi que le 29 janvier 2013. M. Wammen s’est rendu à Paris le 5 avril 2013 pour rencontrer M. Thierry Repentin, peu après sa nomination en qualité de Ministre délégué chargé des Affaires européennes.

Mme Delphine Batho, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a participé aux travaux du Global Green Growth Forum, à Copenhague le 8 octobre 2012 et a rencontré son homologue, M. Martin Lidegaard, ministre du Climat et de l’Énergie. Une nouvelle rencontre entre les deux ministres a eu lieu les 13 et 14 mai 2013 à Paris. Mme Marylise Lebranchu, Ministre de la Réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la Fonction publique, a rencontré Mme Margrethe Vestager, Ministre de l’Economie et de l’Intérieur, le 18 février 2013 à Copenhague. Mme Nicole Bricq, Ministre du commerce extérieur a rencontré son homologue danoise, Pia Olsen Dyr, le 19 février 2013 à Copenhague. Mme Karen Haekkerup, ministre des affaires sociales et de l’intégration, a rencontré le ministre de la Santé, Mme Marisol Touraine, le 28 mai 2013 à Paris.

La reine Margrethe II se rend par ailleurs régulièrement à titre privé en France, le prince consort Henrik étant d’origine française. La souveraine s’est entretenue avec le Président de la République en novembre 2007 et avec le Premier Ministre en octobre 2013.

http://www.ambafrance-dk.org/


Relations économiques (chiffres de mars 2013)

Après une forte reprise des échanges en 2010 (+8,4%), le volume global des échanges franco-danois a ralenti en 2011 (+4,9%) et enregistre une baisse de 4% en 2012 pour un volume global d’échange de 5 mds €.

Les flux bilatéraux sont caractérisés principalement par des échanges de biens industriels, dont : équipements mécaniques (24%), produits des industries agroalimentaires (14%), produits chimiques, parfums et cosmétiques (11%), produits pharmaceutiques (10%) et matériels de transport (10%).

Après avoir quasiment doublé en 2010, le déficit commercial français est divisé par cinq en 2012 (53 M €). Malgré la stabilisation de nos exportations (2,5 milliards d’euros en 2012), la part de marché de la France au Danemark, en baisse constante depuis 2002, continue sa baisse pour s’établir à 3% en 2012 contre 3,3 % en 2011.

La France reste pourtant le 7ème client du Danemark (2,54 mds € de marchandises importées en 2012), derrière les Pays-Bas et devant la Chine. Les importations du Danemark ont ralenti en 2011 et diminuent de 7,4 % en 2012. Toutes les catégories de produits industriels sont en baisse, à l’exception de l’industrie agroalimentaire et du bois, papier et cartons. Les importations d’hydrocarbures naturels et autres produits des industries extractives continuent d’augmenter (+572% en 2011, +72% au premier semestre 2012).

8ème fournisseur du Danemark en 2011, la France est retombée au 10ème rang en 2012, passant derrière la Pologne et l’Italie. Quatre secteurs tirent les exportations françaises : les matériels de transport (premier excédent à 303 M€), les produits agro-alimentaires (17% de nos exportations), les produits chimiques et les produits pharmaceutiques (hausse de 38 % de nos exportations en 2012). Les baisses les plus significatives concernent les matériels de transports (-17%), les produits métallurgiques et métalliques (-16%) et les produits informatiques et électroniques (-16%).

La France demeure un pays attractif pour les investisseurs danois et le Danemark se classe au 12ème rang des investisseurs étrangers en France devant la Suède (13ème) et la Norvège (20ème) d’après la Banque de France. Le stock d’investissement direct en France continue sa progression et s’élevait à 4,1 mds € fin 2011 (0,9 % du total des stocks d’IDE détenus en France). 165 entreprises danoises sont présentes en France employant 55 000 personnes. Le groupe ISS (services intégrés) est le premier employeur étranger en France (40.000), suivi de Carlsberg (1.800), Danfoss, DSV et Velux (1.000 chacun). La pharmacie-biotechnologies, le secteur énergie-environnement et l’ameublement sont les trois principaux secteurs d’activité représentés.

L’investissement français au Danemark est moins significatif. Le stock d’investissement direct français au Danemark est en baisse constante depuis 2005 et est évalué à 793 mds € en 2011, soit 0,08 % du total du stock d’investissements français réalisés à l’étranger. La France demeure toutefois le 9ème investisseur étranger au Danemark derrière le Japon.

Près de 210 implantations françaises sont recensées au Danemark, parmi lesquelles Saint Gobain (2.400 employés), Keolis (1.100) et Schneider electric (1.000). Elles représentent 16.000 emplois et plus de 3 mds € de chiffres d’affaires agrégés. Les entreprises françaises ont participé à la plupart des grands projets danois d’infrastructures routières (liaison fixe routière sur le grand Belt, lien fixe sur l’Øresund) ainsi qu’à d’importants projets dans les secteurs de l’énergie et du transport, et elles s’intéressent de près aux nombreux projets à venir dans le secteur des transports.


Coopération culturelle, scientifique et technique

La France est la 1ère destination des touristes danois. La France s’attache par ailleurs à promouvoir et à moderniser l’image de la langue française au Danemark, en privilégiant les grandes écoles et les milieux professionnels spécialisés. La France est la 7ème destination des étudiants danois (262 en 2009-2010).

La coopération scientifique entre nos deux pays couvre l’ensemble des domaines d’excellence de la recherche danoise (environnement, micro et nano ingénieries, santé, TIC, études sur le Groenland). Elle fonctionne essentiellement à travers les relations entre les différents centres de recherche français et danois à l’instar de la signature en 2006 d’un accord de partenariat entre le CNRS et la Fondation Nationale Danoise de la Recherche. La mobilité des chercheurs entre les deux pays est importante : plus de 400 chercheurs du CNRS ont effectué une mission au Danemark en 2008.

Pour la deuxième année consécutive, l’Ambassade de France à Copenhague a organisé les journées françaises à Nuuk (Groenland) du 5 au 9 juin 2011. Ces cinq jours d’événements culturels, scientifiques, universitaires, économiques et d’entretiens politiques ont permis de resserrer la coopération pour l’avenir entre la France et le Groenland. Outre les manifestations organisées dans le cadre du volet culturel de l’opération (avec notamment l’exposition de Frédéric de la Mure, "L’Œil voyageur", organisée à la Mairie de Nuuk), les deux temps forts de cette deuxième édition ont été le séminaire scientifique à l’Université et la conférence de géopolitique à Katuaq.

http://www.ambafrance-dk.org/-Insti…


Autres types de coopération

Coopération militaire

Une coopération militaire franco-danoise dans le domaine de la gestion des crises s’est développée en 2011 en Libye et, depuis plusieurs années, dans les Balkans : déploiement d’un contingent danois sous commandement opérationnel français en Albanie - opérations « Alba » en 1997 et « Abri allié » en 1999 ; 188 militaires danois sous commandement français au Kosovo (KFOR)… Sont également menées des actions en faveur du développement de l’interopérabilité (réunions sur la surveillance maritime et les capacités amphibies, accroissement global du nombre d’officiers stagiaires danois formés).

La réorientation de la politique africaine danoise (interdépendance de la sécurité et de l’aide au développement) a permis plusieurs coopérations avec la France, telles que la participation régulière aux exercices RECAMP (programme de renforcement des capacités africaines au maintien de la paix).


Mise à jour : 11.02.14