Relations politiques


Brève

Liban - Contribution française de 7 millions d’euros au fonds fiduciaire de la Banque mondiale (12 septembre 2014)

La France salue la signature le 12 septembre à Beyrouth de l’accord permettant d’assurer le versement de la contribution française de 7 millions d’euros au fonds fiduciaire de la Banque mondiale pour le Liban.


Relations politiques

La France est l’un des principaux partenaires politiques européens du Liban, comme en témoigne la densité des relations bilatérales politiques (visites, notamment celle du Président de la République, Francois Hollande le 4 novembre 2012) et notre soutien constant aux résolutions de défense de la souveraineté du Liban à l’ONU.

La France soutient la stabilité, l’unité, l’indépendance et la souveraineté du Liban. Le Président de la République a réitéré son soutien aux institutions libanaises et au président Sleimane lors de l’ouverture de la réunion du Groupe International de Soutien au Liban, en présence de ce dernier, le 5 mars 2014.


Visites (depuis 2011)

En France

  • Septembre 2011 : visite du patriarche maronite Mgr Raï
  • Octobre 2011 : visite du ministre libanais des Finances, Mohamed Safadi
  • 10 Février 2012 : visite du Premier ministre libanais, Najib Mikati
  • 12 juillet 2012 : visite du Président de la République libanaise, Michel Sleimane
  • 19-21 novembre 2012 : visite du Premier ministre libanais, Najib Mikati
  • 8-9 avril 2013 : visite du patriarche maronite Mgr Raï
  • 6-8 septembre 2013 : visite du Président de la République libanaise, Michel Sleimane
  • 26 novembre 2013 : visite du Premier ministre libanais, Najib Mikati
  • 4-6 mars 2014 : dans le cadre de la réunion du GIS, visite d’une délégation libanaise composée du président de la République libanaise Michel Sleimane, du ministre des Affaires étrangères Gebrane Bassil, du ministre de la Défense Samir Mokbel et du ministre des Affaires sociales Rachid Derbas


Au Liban

  • Juin 2012 : visite de la ministre chargée de la francophonie, Yamina Benguigui
  • Août 2012 : visite du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius
  • Septembre 2012 : visite du ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian
  • Octobre 2012 : visite de la ministre chargée de la francophonie, Yamina Benguigui
  • 4 novembre 2012 : visite du Président de la République, François Hollande
  • 1er octobre 2013 : visite de la ministre déléguée pour les Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret.
  • 14 octobre 2013 : visite du ministre délégué pour les anciens combattants, Kader Arif


Relations économiques

La France compte, avec l’Italie, les Etats-Unis et la Chine parmi les principaux fournisseurs du Liban.

Même s’il est aujourd’hui inférieur à ce qu’il était au tout début des années 2000, le nombre des entreprises qui exportent au Liban a sensiblement augmenté par rapport à ce qu’il était au milieu ou dans la seconde moitié des années 2000. De plus, la plupart (73%) des entreprises qui exportent au Liban sont des PME.

Après une baisse sensible en 2011, le stock d’investissements français au Liban est revenu en 2012 à un niveau comparable à celui de la fin de l’année 2010. Quant au stock d’investissements libanais en France, il n’a quasiment pas varié depuis cinq ans après avoir fortement augmenté dans la première moitié des années 2000.


Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre politique de coopération et de développement au Liban poursuit cinq objectifs principaux : la consolidation de l’Etat de droit, le développement économique et social, la protection de l’environnement et du patrimoine, la coopération universitaire et la recherche, les échanges culturels et le débat d’idées.

La francophonie reste vivace au Liban malgré une présence accrue de l’anglais dans l’environnement économique, médiatique et une coexistence croissante des deux langues dans le domaine éducatif. La promotion de la langue française au Liban est un impératif stratégique pour la France.

L’AFD, présente au Liban depuis 1999, y a signé 27 accords de financement pour un montant cumulé de 1 167 M€, dont 875 M€ au titre de l’aide budgétaire et 292 M€ au titre de l’aide projet. Elle poursuit quatre objectifs principaux : le soutien aux populations vulnérables, l’accès équitable à des services de santé et d’éducation de qualité, le renforcement du secteur privé et l’appui au développement de villes durables.

Elle s’attache à promouvoir la synergie et la complémentarité des outils de la coopération française et à valoriser l’expertise française dans la mise en œuvre de ses activités.


Autres types de coopération

La coopération bilatérale dans le domaine de la sécurité intérieure et de la protection civile est dense, ainsi que dans le domaine militaire. Les forces armées libanaises (FAL) demeurent l’un des piliers de la nation et bénéficient à ce titre du soutien de l’ensemble de la population.

La France contribue à leur renforcement en les aidant à remplir leurs missions sur l’ensemble du territoire, notamment en zone FINUL, où l’armée libanaise devra progressivement assumer l’intégralité des missions de la FINUL, conformément à la R1701. Le chef des FAL, le général Kahwaji, a été reçu en France en juillet 2011 et en janvier 2013.


Mise à jour : 08.07.14