Présentation


Brève

Djibouti - reprise du dialogue politique (8 août 2014)

La France encourage la reprise du dialogue politique entre le gouvernement de la République de Djibouti et l’opposition rassemblée dans l’Union pour le Salut national.


Relations politiques

Le président de la République a reçu, le 21 décembre 2011, son homologue, M. Ismail Omar Guelleh, à l’occasion de la visite officielle que celui-ci a effectué en France.

Les Présidents ont signé ensemble un Traité de coopération en matière de défense, qui succède à l’accord de défense conclu lors de l’indépendance de DjiboutiCeci démontre l’attachement de nos deux pays à une coopération étroite en matière de sécurité. La France est fermement attachée à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de la République de Djibouti, stratégiquement située au cœur d’une zone fragile.


Visites

En France

  • Président de la République de Djibouti : M. Guelleh (décembre 2011, décembre 2013 (Sommet de l’Elysée)) ;
  • Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Mahmoud ALI YOUSSOUF (juillet 2013) ;


A Djibouti

  • Président de la République (janvier 2010).

http://www.ambafrance-dj.org/Visite…


Relations économiques

Le commerce extérieur bilatéral entre la France et Djibouti se situe à un niveau relativement bas, avec un solde structurellement en excédent pour notre pays (importations quasi inexistantes).

La plupart des postes d’exportation sont en baisse à l’exception notable des produits des industries agroalimentaires (+19,3%), des produits informatiques, électroniques et optiques (+53,1%) et des machines industrielles et agricoles (+21,7%).

Ces 8 dernières années, les flux d’IDE français s’élèvent en moyenne à 10,4 M€ par an, le stock représentant 19 M€ à fin 2012. Outre les entreprises créées il y a plusieurs décennies par des ressortissants français, on compte une douzaine d’implantations françaises notamment la Banque du Commerce et de l’Industrie-Mer Rouge (filiale de la BRED-Banque Populaire), Total, Colas, Stéreau, Air France, CMA-CGM.

Malgré un contexte plus concurrentiel, des opportunités de marchés intéressantes existent pour les entreprises françaises dans les domaines des services, des travaux d’infrastructures et des équipements.

http://www.tresor.economie.gouv.fr/…


Coopération, culturelle, scientifique et technique

Lle Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) a confirmé, en juillet 2013, l’intégration de Djibouti àla liste des pays pauvres prioritaires de la coopération française.

La coopération est très dynamique :

  • la coopération culturelle se fait en étroit partenariat avec l’Institut Français de Djibouti (IFD) ;
  • l’alliance franco-djiboutienne constitue un élément important de notre coopération linguistique à Djibouti ;
  • la coopération scientifique française s’appuie principalement sur le Centre d’Etudes et de Recherches Scientifiques de Djibouti -CERD- pour favoriser différents domaines de recherche ;
  • la coopération scientifique universitaire s’est développée : lancement de la promotion de l’enseignement supérieur français, inauguration de l’espace CampusFrance, programmation de séjours scientifiques pour les docteurs et post-doctorants djiboutiens ;
  • la coopération en matière de gouvernance a été relancée : augmentation des bourses de stages - toutes cofinancées - pour le renforcement des administrations djiboutiennes.

http://www.ambafrance-dj.org/-La-co…


Coopération militaire

Le Traité de coopération en matière de défense entre la France et Djibouti signé le 21 décembre 2011 à Paris. Il entrera en vigueur après ratification. La France réaffirme, par ce traité, son attachement à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de la République de Djibouti. Le traité fixe les facilités opérationnelles accordées aux forces françaises stationnées, qui constituent notre plus importante base militaire à l’étranger (environ 2000 hommes).

La coopération militaire se traduit par :

  • une coopération militaire opérationnelle avec les forces armées djiboutiennes,
  • des coopérations militaires bilatérales avec les différents pays de la Corne de l’Afrique,
  • une coopération militaire multilatérale avec les instances régionales de la force Africaine en attente de l’Union Africaine, l’EASF,
  • des actions civilo-militaires au profit de la population,
  • l’assistance en complément des autorités djiboutiennes aux opérations de secours sur terre et en mer.

http://www.defense.gouv.fr/ema/forc…


Mise à jour : 14.01.14