La diffusion de la langue française, une priorité de la diplomatie française


Brève

Participation de Yamina Benguigui à la 91ème session du Conseil permanent de la Francophonie (28 mars 2014)

A cette occasion, Mme Benguigui a présenté le programme « 100 000 professeurs pour l’Afrique », lancé à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie


Avec 220 millions de locuteurs, le français est, avec l’anglais, l’une des deux seules langues parlées et apprises sur les cinq continents. Il se situerait au 6ème rang des langues les plus utilisées, derrière le chinois mandarin (plus d’un milliard de locuteurs), l’anglais, l’hindi, l’espagnol et l’arabe, et devant le portugais (entre 178 et 240 millions de locuteurs).

Présent dans les systèmes d’enseignement du monde entier, le français est la 2ème langue la plus apprise après l’anglais avec près de 120 millions d’élèves et un demi-million de professeurs de français à l’étranger.

Vecteur de communication internationale, le français est langue de travail dans les enceintes multilatérales (ONU, OMC, OCDE, OIT…), européennes et africaines. Il occuperait 5% de l’espace Internet. Il est la 3ème langue la plus utilisée sur Facebook et Wikipédia. Il est l’une des langues de la vie économique internationale, notamment au sein de l’espace francophone qui représente environ 15% de la richesse mondiale.

Afin de promouvoir le français et la francophonie, vecteur de rayonnement et d’influence, la diplomatie française a mis en place deux politiques qui mobilisent plus de 500 agents expatriés et environ 600 M€ :

  • une politique bilatérale qui vise à consolider la place du français à l’extérieur de nos frontières au moyen d’actions de coopération avec les autorités locales pour développer le français dans leur système éducatif (plaidoyer pour l’enseignement d’au moins deux langues étrangères, formation de professeurs, développement de l’enseignement bilingue…) et d’une activité directe d’enseignement conduite par les réseaux culturel et scolaire français.
  • une politique multilatérale qui vise à réunir les pays francophones dans une communauté politique. La France a soutenu la création de l’Agence internationale de la francophonie en 1970. Devenue l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en 2005, elle regroupe 77 Etats membres et observateurs ayant le français comme langue de référence. Cette francophonie institutionnelle contribue à la paix, à la démocratie, aux droits de l’Homme, à la promotion du français et de la diversité culturelle ainsi qu’au développement d’une prospérité partagée et durable.

Pour en savoir plus :

Document également disponible en anglais et en espagnol

Le Forum mondial des femmes francophones - Le point sur… n°74, avril 2013

Mise à jour : 08.01.13