conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/paraguay-12343/

Paraguay

Dernière mise à jour le: 21 mars 2014 - Information toujours valide le: 02 Octobre 2014

Sécurité

Le Paraguay n’est pas exposé à des risques naturels ou technologiques majeurs. Ce pays ne connaît pas une insécurité élevée. On observe toutefois actuellement une hausse sensible de la délinquance de droit commun, notamment due au trafic de stupéfiants. Il est dès lors recommandé :

  • de faire preuve de vigilance et de discrétion : éviter d’exhiber des signes extérieurs de richesse ou de porter des objets de valeur, tels que bijoux, vêtements de luxe ou appareils photographiques. La plus grande vigilance est notamment requise à la sortie des bureaux de change ou à proximité des distributeurs automatiques de billets ;
  • d’observer les précautions d’usage, d’éviter de fréquenter, particulièrement la nuit, certains quartiers de la capitale d’Assomption, où les vols sont nombreux : marché "Mercado Cuatro", bidonville de La Chacarita (proche de la cathédrale et du Congrès), et les faubourgs d’Assomption : San Lorenzo, Limpio, Luque, Nemby ;
  • de ne pas résister en cas d’agression, le ou les agresseurs pouvant être armés.

Pour des raisons de sécurité, il est également déconseillé de circuler la nuit, notamment sur les grands axes routiers reliant la capitale aux villes frontières de Ciudad Del Este (Argentine/Brésil) et d’Encarnacion (Argentine), ainsi que sur la route Trans-Chaco qui traverse le Chaco depuis Assomption jusqu’à la frontière Nord-Ouest avec la Bolivie, en passant par Filadelfia.

Par ailleurs, il est à noter l’existence d’un « groupuscule » terroriste qui se nomme « Armée du peuple Paraguayen » (EPP - Ejército del Pueblo Paraguayo) et dont l’action se concentre notamment dans les zones de forêt frontalières avec le Brésil et le département de San Pedro. L’EPP est notamment accusé par la justice du Paraguay d’entretenir des liens avec les FARC. A ce jour les étrangers n’ont pas été menacés directement.

Mesures de prudence
  • avoir toujours sur soi le numéro de l’ambassade et d’une personne à prévenir en cas d’urgence ;
  • faire des photocopies des documents officiels et laisser les originaux dans le coffre de l’hôtel ou dans un lieu sûr.
Zones géographiques où les voyageurs doivent prendre des précautions
  • partie occidentale, le Chaco : en raison de l’hostilité de la nature, il est conseillé de s’y rendre accompagné. Les séjours en estancia (grande propriété fermière) sont à préférer à la randonnée. Se munir de réserves d’eau, de nourriture et de carburant. Cette région recèle faune, flore et espaces remarquables (parcs nationaux). La chasse et la capture y sont interdites sous peine de sanctions pénales.
  • partie orientale : les département sde San Pedro et de Conception, les zones frontières de Juan Pedro Caballero et de Ciudad Del Este. Pour toutes informations utiles, prendre l’attache du consulat de France à Assomption ou de l’Agence consulaire de Ciudad Del Este.

Transports

Infrastructure routière

La conduite au Paraguay demande une prudence particulière. Les routes sont parfois dans un état médiocre (revêtement dégradé), et dépourvues de réelle signalisation (peu de panneaux indicateurs, de réverbères ou de bandes réfléchissantes). De nombreux obstacles imprévisibles sont à redouter (piétons, animaux en liberté, véhicules non éclairés, charrettes, nids de poule, dos d’âne non visibles). Il est fortement déconseillé de circuler la nuit. De manière générale, circuler au Paraguay demande de rester vigilant et attentif.

Des pluies violentes peuvent provoquer des inondations et l’interruption du trafic routier.

Service des routes : Tel. +595 21 443 310.

Principaux axes routiers
  • la route d’Assomption au Chaco (ouest), goudronnée jusqu’à Mariscal Estigarribia (535 km d’Assomption).
  • la route d’Assomption à Concepción (nord) et Pedro Juan Caballero (nord est).
  • la route d’Assomption à Encarnación, (sud, 300 km), assez étroite.
  • la route d’Assomption à Ciudad del Este (est, 310 km) plus large et très fréquentée.

Nouvelles routes : Assomption / San Estanislao, Assomption / Alberdi, Villarrica / Caazapa, Mariscal Estigarribia / Pedro P. Pena, Encarnación / Saltos de Guaira via Ciudad del Este.

Le reste du réseau routier est constitué de routes secondaires pavées ou de pistes en terre qui ne sont accessibles qu’en véhicule 4x4 tout terrain.

Dans certaines parties du pays (ex. Chaco), les stations service peuvent être distantes de plusieurs centaines de kilomètres les unes des autres et parfois temporairement non approvisionnées. Il est donc prudent d’emporter avec soi une réserve de carburant. Les cartes de paiement sont rarement acceptées. En dehors des grandes villes, le dispositif de secours routiers est quasi inexistant.

L’assurance automobile n’est pas obligatoire au Paraguay. Toutefois, les véhicules de location sont assurés. En cas d’accident, immédiatement contacter la police et établir un constat d’accident.

Un réseau de transports collectifs privés relie Assomption à son agglomération. Les bus et cars sont souvent en mauvais état. Il est préférable d’emprunter des taxis, nombreux et peu onéreux.

Réseau ferroviaire

Le réseau ferroviaire est inexistant.

Transport aérien

Les transports aériens sont assurés au Paraguay par les compagnies suivantes :

  • vols internationaux : Tam Airlines et Tam Mercosur (compagnie nationale brésilienne assurant la liaison avec la France via São Paulo), Buque Bus (vers Montevideo), Gol (vers São Paulo), Aerolineas Argentinas (vers Buenos Aires), Lan (vers Santiago - transport de passagers et de fret), American Airlines (vers Miami), Aerosur (vers Santa Cruz), Taca (vers Lima), et Copa (vers Panama). Pluna : retiré
  • vols intérieurs : Tam Mercosur (pour Ciudad del Este), Ad Maiora Líneas Aéreas (pour Encarnacion). Il est également possible de louer des petits avions privés dans les aéroclubs. Sol del Paraguay : retiré

Entrée / Séjour

Aucun visa n’est requis pour un séjour de moins de 90 jours mais un passeport en cours de validité suffisante pour la durée du séjour est requis pour entrer sur le territoire.

Il est possible de solliciter une prolongation de séjour de 30 jours auprès du service paraguayen d’immigration.

La sortie du territoire paraguayen d’enfants mineurs nés ou résidant au Paraguay est soumise à la présentation d’une autorisation délivrée par le juge paraguayen compétent lorsque le mineur voyage seul ou en compagnie d’un seul parent.

En cas de franchissement de la frontière par voie terrestre (par exemple en provenance de Foz de Iguazu, Brésil) assurez-vous, notamment si vous empruntez des transports en commun, d’un arrêt à la frontière afin de faire apposer sur le passeport les cachets d’entrée ou de sortie du territoire. A défaut de cette formalité, les touristes sont passibles, à la sortie du pays, d’une forte amende.

Santé

Avant le départ consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et contractez une assurance/assistance couvrant les frais susceptibles d’intervenir durant le transport et le séjour.

1.- Les maladies transmises par les piqûres de moustique

Il est indispensable de prendre toutes les précautions utiles pour éviter les piqûres de moustiques : en se munissant des produits qui ne sont pas toujours disponibles partout et dont les stocks pourraient rapidement s’épuiser (en emporter de préférence avec soi).

1.1.- La dengue

Une épidémie de dengue sévit chaque année, depuis novembre 2009, sur l’ensemble du pays et en particulier à Assomption et dans les banlieues appartenant au Département Central ainsi que dans les régions Alto Paraná (est du pays), près de la zone de la triple frontière, où se trouve Ciudad del Este et Conception (nord du pays, proche de la frontière avec le Brésil).
Le ministère de la Santé publique, qui s’est engagé à renforcer le dispositif de lutte anti-dengue, a dénombré au 30 avril 2013, plus de 76 000 cas avérés et 52 décès, dont 80% concernent la seule région d’Assomption (Département Central).

Précautions à observer : Le moustique vecteur de la Dengue est un moustique diurne. Porter de préférence des pantalons et des chemises ou T-shirts à manches longues (ce sont davantage les autres moustiques qui piquent à travers les tissus). Utiliser des lotions ou crèmes répulsives et des spirales anti-moustiques si vous vous tenez en extérieur. Favoriser les lieux climatisés, propres à éloigner ce type de moustique. Plus il y a de monde autour de vous, plus vous multipliez les risques d’être piqué par un moustique porteur du virus : éviter les lieux publics à forte concentration humaine (marchés en plein air, restaurants extérieurs ou terrasses de cafés très fréquentés, concerts en plein air, stades pour assister à un match important, rues très passantes,…).

Symptômes : Fièvre, fatigue, douleurs, maux de tête, tâches qui peuvent apparaître sur la peau. Consulter un médecin qui prescrira des analyses et vous orientera, le cas échéant, vers un hôpital. S’il y a saignement (par exemple des gencives), se rendre directement au service des urgences d’un hôpital (voir liste des N° utiles/ Hôpitaux privés). Eviter absolument la prise d’aspirine ou de médicament à base d’aspirine.

Il n’existe pas encore de vaccin : Cette affection peut revêtir une forme grave (hémorragique). Au retour en France, en cas de fièvre, signaler à un médecin le séjour passé au Paraguay. L’épidémie de dengue qui se développe chaque année en période estivale (hémisphère sud) a tendance à s’étaler dans le temps.

1.2.- La fièvre jaune

Réapparue en 2008 au Paraguay après 34 années d’absence, elle peut sévir en période estivale (hémisphère sud). La vaccination anti-amarile est fortement recommandée aux voyageurs souhaitant se rendre au Paraguay.

1.3.- Le paludisme (malaria)

Maladie très rare au Paraguay, mais possible dans les zones frontalières du Brésil. Un traitement médicamenteux adapté à chaque individu (nivaquine ou paludrine), suivi avant et après le séjour, peut être prescrit par un médecin, par exemple dans un institut de médecine tropicale ou un centre de conseils aux voyageurs.

La prévalence de ces maladies transmises par les moustiques impose le respect de mesures quotidiennes de prévention, notamment pour les personnes les plus vulnérables (enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou malades) : port de vêtements longs, usage de produits anti-moustiques, diffuseurs électriques, moustiquaires, serpentins, etc.). La prévention passe également par la destruction des gîtes larvaires potentiels autour des habitations (eaux stagnantes, détritus, etc.).

2.- Vaccinations
Fièvre jaune : fortement recommandée.
Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite (DTPolio) : mise à jour nécessaire.
Vaccinations conseillées (selon les conditions d’hygiène et la durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites A et B, méningite (consultez votre médecin conseil).
Enfants : mettre à jour les vaccinations (notamment vaccination anti-pneumococcique). Prendre conseil auprès d’un centre de vaccinations internationales.

3.- VIH-Sida
Prévalence non négligeable du VIH-SIDA. Toutes les mesures de prévention doivent être observées.

4.- Quelques règles simples d’hygiène

  • Il est déconseillé de boire l’eau du robinet. Préférer l’eau en bouteilles capsulées.
  • Eviter l’ingestion de glaçons, de légumes crus et de fruits non pelés et lavés à l’eau du robinet, ainsi que la consommation de jus de fruits frais achetés dans la rue.
  • Eviter de consommer des aliments (lait, poisson, viande rouge et volaille) insuffisamment cuits.
  • Veiller à un lavage régulier et soigné des mains avant chaque repas.

5.- Autres conseils

  • éviter les baignades dans les rivières, les lacs ou la baie d’Assomption (risques d’infections parasitaires).
  • éviter tout contact avec les animaux rencontrés.
  • veiller à respecter les impératifs de sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto).
  • emporter dans vos bagages les médicaments dont vous pourriez avoir besoin.

Secours
Premiers secours Services d’ambulances privées :

  • Emergencia S.A.S.A - Tel : 610.629 / 609.730 / 602.864
  • Ambulance GEMA - Tel : 600.274 / 664.777 / 8 E.M.E - Tel : 211.453 / 4 (déplacements urbains ou de longues distance).
    Hôpitaux privés :
  • Sanatorio italiano (calle Dr Zanotti y Avda Espana) - Tél. : 00 595 21 214 260/214 265.
  • Hospital Bautista - Tél. : 600.171 / 600.172 / 600.173 / 610.066
  • Centro Medico y Materno infantil la Costa - Tél. : 202.800
  • Hospital Migone - Tél. : 498.200
  • Hospital San Roque - Tél. : 212.449 / 228.600 / 228.601. Urgences de toutes natures sauf brûlés. Thérapie intensive.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Institut Pasteur (fiche pays)
Institut de veille sanitaire
Organisation Mondiale de la Santé

Infos utiles

Législation locale

La loi interdit aux mineurs de moins de 20 ans de consommer de l’alcool.

La détention, la consommation et le commerce de drogue sont également proscrits et passibles d’une peine d’emprisonnement de 5 ans au moins.

Moyens de paiement

La monnaie du pays est le guarani (PYG) mais les dollars américains (USD) sont également acceptés.

Les chèques de voyage sont échangeables dans les bureaux de change.

Les cartes de paiement Visa et Mastercard sont utilisables dans bon nombre de magasins de centres commerciaux, de restaurants et d’hôtels. Par ailleurs, des distributeurs automatiques de billets sont nombreux dans les grandes villes.

Plusieurs agences Western Union permettent des transferts rapides d’argent en cas de besoin.

Climat

La température est généralement très élevée en période estivale (entre décembre et mars) : +35 / 45°C et quasi 100% d’humidité. A l’inverse, en avril-mai et août-septembre-octobre la température peut descendre à 7 ou 8°C. Des pluies violentes peuvent provoquer des inondations et l’interruption du trafic routier.

Service météorologique - Tél : +595 21 646 095

Contacts utiles

Agence consulaire à Ciudad del Este
  • Tél. : +595 61577760
  • Courriel : consulfrance.cde@gmail.com
©2010 Ministère des Affaires étrangères et du Développement international