conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/croatie-12234/

Croatie

Dernière mise à jour le: 27 décembre 2013 - Information toujours valide le: 20 Avril 2014

Sécurité

La Croatie est un pays sûr où la délinquance de voie publique (vols, agressions, violences) est très faible. Néanmoins, pendant la période touristique, et notamment sur la côte, il est conseillé aux Français d’appliquer les mesures de vigilance normale (fermer les véhicules en ne laissant rien d’apparent, éviter de porter sur soi de grosses sommes d’argent, garder ses bagages près de soi, conserver sur soi son passeport ou sa carte d’identité…).

Attitudes violentes

Les grands rassemblements nationalistes ou sportifs, particulièrement ceux liés au football, peuvent être l’occasion de violences. Il conviendra d’éviter toute provocation.

Attitudes homophobes

Bien que la Croatie soit dotée d’une législation très complète en matière de lutte contre toute forme de discrimination, il existe quelques groupuscules ouvertement homophobes, qui n’ont pas hésité à manifester violemment contre les participants de la Gay Pride, organisée pour la première fois à Split le 11 juin 2011. Toutefois, en 2012 et 2013 la Gay Pride de Split s’est déroulée sans incident et en présence de membres du Gouvernement.

Les voyageurs appartenant à la communauté LGBT qui se rendent notamment dans cette région très touristique de la côte dalmate sont néanmoins invités à la prudence.

Sports à risque

De nombreux accidents surviennent chaque été. Il est important de bien respecter les précautions indispensables à la pratique des sports à risque en Croatie (canyoning, plongée, escalade, deltaplane, ULM,…).

Il est en outre vivement recommandé de s’assurer au préalable que les personnes en charge de l’encadrement sont compétentes et possèdent les autorisations nécessaires.

Présence de mines

Il demeure un certain nombre de zones minées en Croatie. Dans ces anciennes zones de confrontation, il est recommandé de prêter la plus grande attention aux pancartes et écriteaux, de ne pas s’écarter des routes principales ou des chemins balisés, de ne pas camper dans des maisons abandonnées ou sur des terrains proches et de se renseigner localement sur les conditions de sécurité et de circulation.

  • Slavonie orientale (Vukovar, Osijek)
  • Zone frontalière avec la Serbie d’une part et le Monténégro d’autre part, notamment au sud de Dubrovnik, autour de Konavle
  • Quadrilatère Bosanska Dubica, Virovitica, Slatina, Bosanska Gradiska
  • Quadrilatère Sinj, Gospic, Zadar, Sibenik
  • Zones de part et d’autre des axes Zagreb-Karlovac-Parc de Plitvice-Gracac-Zadar, Gracac-Knin-Split, Karlobag-Sibenik-Ston et Karlovac-Sisak-Bosanska Gradiska.

Pour davantage d’informations, vous pouvez consulter le site Internet du centre croate des mines (CROMAC) : http://misportal.hcr.hr (en anglais).

Transports

Informations générales et état du réseau

La Croatie est dotée d’un réseau routier étoffé, dont l’état est globalement satisfaisant. Certains axes sont toutefois dangereux en raison de l’intensité du trafic et du mauvais état des chaussées. Il est par conséquent conseillé de faire preuve de la plus grande vigilance au volant, notamment sur les routes secondaires mais aussi en ville.

Informations sur l’état du trafic routier :

  • à la radio, fréquence 98.5 Mhz (l’été en plusieurs langues)
  • par téléphone au 385 1 46 40 800 (service disponible 24h24, seulement en croate)
  • par Internet sur le site www.hac.hr (version en langue anglaise).

On trouve du carburant avec ou sans plomb (« bezolovni »), du gazole, et, plus rarement, du GPL.

Règles de circulation

Les véhicules circulent à droite.
La vitesse est limitée à 130 km/h sur autoroute, 90 km/h sur les routes nationales et à 50 km/h en agglomération.
Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour le chauffeur et les passagers du véhicule.
L’usage du téléphone portable est interdit au volant. Cependant, l’usage d’un appareil muni d’un kit « mains libres » est autorisé.

Le taux d’alcoolémie autorisé au volant est limité à 0,5 g/L en cas de contrôle inopiné, et à 0 g/L en cas d’accident. La conduite en état d’ébriété entraîne le paiement d’une amende et le retrait immédiat du permis de conduire.

Permis de conduire

Le permis de conduire français est reconnu en Croatie (véhicule privé ou de location). Il est nécessaire de se munir de la carte grise et de la carte verte internationale d’assurance automobile. Le véhicule doit être assuré sur le territoire croate (sigle HR sur la carte verte ou, à défaut, souscription d’un complément d’assurance à la frontière).

En cas d’accident

En cas d’accident, la présence de la police pour établir un constat est obligatoire. Tout départ du lieu de l’accident peut être considéré comme un délit de fuite. Pour appeler la police, composer le 92 (à partir d’un portable étranger, composer le 020092). Suite à son intervention, une procédure judiciaire est engagée. Les personnes concernées sont convoquées au tribunal dans les 24 heures et l’affaire est immédiatement jugée. En cas d’amende, elle est à payer immédiatement.

En cas d’accident grave, il est recommandé de prévenir l’Ambassade de France.

Procédures à suivre en cas d’accidents ou de contraventions : cliquer ici.

Entrée / Séjour

Court séjour

Pour un séjour touristique de moins de 3 mois, tous les voyageurs — mineurs inclus : le livret de famille ne suffit pas — doivent être en possession d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité de validité couvrant toute la durée du séjour.

Les cartes nationales d’identité délivrées entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-croatie.pdf

Enregistrement

Les visiteurs doivent se faire enregistrer dans les 24 heures suivant leur arrivée en Croatie, auprès d’un commissariat de police ou d’un office du tourisme. En cas de séjour organisé, cette formalité est remplie par l’établissement d’accueil.

Entrée par voie routière

Si vous voyagez par la route et passez par les autoroutes et voies rapides de la Slovénie pour rejoindre la Croatie, l’achat d’une vignette slovène est obligatoire. Cette vignette à apposer sur le pare-brise du véhicule peut être achetée dans les stations services des autoroutes. Toute personne circulant sans vignette valide est systématiquement punie d’une forte amende. Les autorités peuvent confisquer les documents des contrevenants (carte nationale d’identité, passeport, carte grise du véhicule, permis de conduire) jusqu’au paiement de l’amende.

Circulation des mineurs

La police à la frontière prête la plus grande attention aux mineurs, qu’ils voyagent seuls ou accompagnés d’un adulte, détenteur ou non de l’autorité parentale. Tout mineur doit être muni d’un passeport individuel ou d’une carte nationale d’identité à son nom en cours de validité.

Dans le cas d’un mineur, accompagné ou non d’un adulte, la police peut chercher à vérifier l’objet de son séjour en Croatie et s’il voyage avec l’assentiment du (ou des) détenteur(s) de l’autorité parentale. Ainsi, outre un titre de voyage en cours de validité, il est conseillé d’être en mesure de présenter tout document pouvant attester de l’accord des détenteurs de l’autorité parentale (sur papier libre ou sur un formulaire disponible et visé en mairie) et de l’objet du séjour en Croatie.

Si le mineur est accompagné d’un adulte, détenteur de l’autorité parentale, il est conseillé par ailleurs d’être en mesure de présenter à la police un acte de naissance plurilingue, une décision de justice portant sur le partage de l’autorité parentale, un acte de mariage ou un livret de famille notamment.

S’il s’agit d’un voyage d’un groupe de mineurs accompagnés d’adultes non détenteurs de l’autorité parentale, il est conseillé de préparer une liste nominative.

Pour davantage d’informations, consulter le site Internet de l’Ambassade de Croatie en France, rubrique « Mineurs voyageant en Croatie ».

Santé

Informations générales

Aucun vaccin n’est obligatoire. Néanmoins, l’attention des voyageurs est appelée sur les risques sérieux présentés par l’encéphalite à tiques dite "tique du Danube". En cas de piqûre, un traitement antibiotique est obligatoire. Il est possible de se faire vacciner sur place.

Il est recommandé à tout visiteur suivant un traitement spécifique d’apporter les médicaments nécessaires pour toute la durée de son séjour ainsi que l’ordonnance précisant le principe actif des médicaments (qui servira à la fois à se réapprovisionner en cas de besoin auprès d’une pharmacie et à pouvoir justifier du port de médicaments aux douanes lors du passage frontière).

Assurances

La carte européenne d’assurance maladie n’étant pas valable en Croatie, il est vivement conseillé de contracter une assurance couvrant la maladie, l’accident et le rapatriement. Dans la plupart des cas, il faut donc toujours régler sur place les factures médicales et hospitalières puis se faire rembourser par la sécurité sociale à son retour en France sur présentation des factures et du détail des soins.

Numéros d’urgence

Le 112 est valable dans toute la Croatie, 24h/24, gratuitement, depuis tout appareil téléphonique. Il offre la possibilité de communiquer (outre le croate) en anglais, allemand et italien.

Il permet d’obtenir une aide médicale d’urgence, l’aide des sapeurs pompiers, de la police, du service de secours en montagne ou d’autres services d’urgence. Vous pouvez également l’utiliser si vous remarquez un incendie ou tout autre phénomène dangereux.

Liste de Médecins et hôpitaux.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Législation locale

L’usage et le transport de drogues douces ou dures sont punis de peines pouvant aller d’une amende à un an de prison. En cas de trafic de drogue, la peine va d’un à dix ans de prison.

Le port de toute bombe lacrymogène, considérée comme une arme chimique, est formellement interdit en Croatie. Le contrevenant est passible d’une forte amende et d’une reconduite à la frontière.

Dans ces deux cas, les contrevenants, en cas d’interpellation, sont déférés dans les 24 à 48 heures devant un tribunal, qui prononce un jugement immédiat.

La vente d’alcool et de cigarettes est interdite aux personnes âgées de moins de 18 ans.

Douanes

Pour les renseignements concernant les règles douanières en Croatie : cliquer ici.

Navigation de plaisance

Si vous comptez naviguer le long des côtes croates avec votre propre bateau, sachez que vous devez déclarer le bateau ainsi que l’équipage auprès des services locaux (capitaineries) du ministère croate de la mer, du tourisme et du transport.

Vous devrez également payer des droits de mise à l’eau de bateau transportable ou des droits d’entrée dans les eaux croates sous la forme d’une vignette valable un an et obligatoire pour tout bateau de tourisme étranger.

Pour ce faire, le propriétaire ou skipper du bateau pénétrant dans les eaux territoriales croates doit se rendre à la capitainerie du port international le plus proche (pas dans les marinas) afin de passer le contrôle d’immigration et d’acheter la vignette. Si le bateau est transporté par voie terrestre en Croatie ou a été placé dans une marina/port croate, son propriétaire ou skipper doit également acheter une vignette avant son départ du port.

Pour louer un bateau en Croatie, il est nécessaire d’avoir un permis de navigation (permis A ou permis côtier, valable jusqu’à 5 miles sans limitation de puissance ou de longueur de bateau) ainsi qu’un permis radio VHS.

Pour plus d’informations, vous pouvez, consulter le site Internet du Ministère croate de la mer, du tourisme et du transport : www.mmtpr.hr (pages en anglais).

Camping sauvage

Le camping sauvage est strictement interdit en Croatie et puni de fortes amendes, payables sur le champ. Cette interdiction vaut également pour les camping-cars qui doivent stationner sur les aires de camping.

Feux de forêt

D’importants feux de forêt sévissent pendant la période estivale. Il convient donc de faire preuve d’une vigilance accrue et de respecter les mesures de prévention contre le déclenchement des incendies.

Horaires d’ouverture des administrations et magasins
  • Administrations : de 8h à 16h du lundi au vendredi
  • Banques : de 8h à 17h, du lundi au vendredi et de 8h à 12h le samedi
  • Bureaux de poste : de 7h à 19h du lundi au vendredi et de 7h à 13h le samedi. A Zagreb, la poste à côté de la gare ferroviaire est ouverte 24h/24
  • Magasins : généralement de 8h à 20h du lundi au vendredi et de 8h à 14h le samedi. Sur la côte : boutiques et bureaux ferment souvent entre 13h et 17h.

Contacts utiles

Numéro d’urgence européen : 112
©2010 Ministère des Affaires étrangères et du Développement international