Fonds social de développement au Burundi - Sortie de crise



  • Institution porteuse : Ambassade de France au Burundi (MAE)
  • Bénéficiaire : Burundi
  • Année de première signature de la Convention : 1994 (dernier renouvellement en 2007)
  • Thématique d’intervention : Développement humain

    Contexte Secoué par des conflits internes depuis son accession à l’indépendance en 1962, le Burundi est un des pays les plus pauvres du monde (171ème/175 pays en terme d’IDH). Sa situation économique et sociale s’est fortement dégradée durant la dernière crise qui a duré plus de dix ans (1993 - 2004). La reconstruction du pays, avec le retour de milliers de réfugiés, la réinsertion des ex-combattants, la relance de la croissance économique, l’accès aux services sociaux de base sont des questions dont la résolution conditionnera le redressement du pays.

Objectif du projet L’enveloppe du Fonds social de développement 2007 (FSD) est destinée à donner à l’ambassade les moyens d’accompagner et de participer, en collaboration avec le gouvernement, les organisations internationales et la société civile, aux différentes actions relatives au redressement du pays et à la réinsertion socio-économique des sinistrés de toutes natures. Les bons résultats obtenus des actions financées sur le FSD 2004 sortie de crise, nous démontrent l’efficacité de ce type d’aide, il est donc important de disposer de nouveaux moyens pour poursuivre dans cette lignée.

A cet effet, le nouveau FSD orienté sortie de crise contribuera particulièrement :

  • à la réhabilitation et la reconstruction des zones sinistrées ;
  • au développement de la couverture nationale des services sociaux (santé, éducation, accès à l’eau) ;
  • à l’amélioration et la diversification des revenus des populations les plus vulnérables (enfants, femmes, handicapés etc.) ;
  • à la consolidation de la paix et de la réconciliation nationale ;
  • à la réinsertion socio-économique des populations touchées par le conflit (ex combattants, réfugiés et déplacés) ;
  • au processus de réinsertion des ex-combattants ;
  • au processus de démocratisation et de décentralisation.

Mise en œuvre du projet

  • Maître(s) d’ouvrage du projet : Ambassade de France au Burundi
  • Bénéficiaire(s) du projet : Les bénéficiaires du FSD sont : la société civile donc la structuration sera favorisée, l’Etat au niveau central ou déconcentré qui disposera des moyens lui permettant de mettre en œuvre certaines de ses interventions en matière de sortie de crise, les populations en général qui bénéficieront des interventions menées en matière de réhabilitation et de reconstruction notamment dans le domaine des services sociaux.

Financement Coût total de l’opération : 1 500 000 euros