Financements innovants pour le développement



Les enjeux en matière de financements innovants pour le développement à Rio +20

Les 8 Objectifs du millénaire pour le développement.

Les financements innovants pour le développement (FID) sont nés d’un constat. Les sommes allouées par les États au titre de l’aide publique au développement (APD) ne seront pas suffisantes pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement. Évoqués pour la première fois à la Conférence des Nations unies sur le financement du développement de Monterrey (2002), ils sont reconnus depuis comme des mécanismes plus stables, plus prévisibles et plus pérennes permettant de générer des ressources complémentaires à l’APD traditionnelle.

À ce jour, les financements innovants mis en place ont d’ores et déjà permis de mobiliser près de six milliards de dollars de financements complémentaires, stables et prévisibles.

La conférence de Rio+20 devrait être l’occasion de poursuivre le débat onusien sur ce thème.

La France s’engage à Rio +20 en matière de financements innovants pour le développement

La France a été à l’initiative de la création d’un Groupe Pilote sur les FID en 2006. Cette plateforme de discussion et d’échange d’informations, qui rassemble sur une base informelle des États pionniers dans la recherche de FID, des organisations internationales et des ONG, est aujourd’hui la principale enceinte de discussion et de proposition sur les FID.

À Rio, la France portera un message fort à l’occasion d’un événement de haut niveau organisé avec les 63 pays du Groupe pilote et les Nations unies. Des personnalités internationales y présenteront des expériences réussies de financement innovant. Ce sera également l’occasion de présenter toutes les options discutées lors des réunions du G20 :

  • les mécanismes de marché ;
  • les instruments de garantie ;
  • les contributions citoyennes ;
  • les taxes sur les activités mondialisées dont fait partie la taxe sur les transactions financières.

Mise à jour : 16.05.12