Guinée-Bissao : Coup d’état (16 avril 2012)



La France condamne le coup d’état perpétré par les forces armées bissao-guinéennes et appelle au rétablissement immédiat de l’ordre constitutionnel.

La France demande que l’intégrité physique des personnes détenues par les forces armées, en particulier le Président de la République par intérim, Raimundo Pereira et celui du candidat à l’élection présidentielle Carlos Gomes Junior, soit respectée et appelle à leur libération immédiate et sans condition.

La France soutient pleinement les initiatives de la CEDEAO afin que la Guinée-Bissao retrouve au plus vite sa stabilité.

Le ministre d’Etat s’entretiendra dans la journée de la situation en Guinée-Bissao avec le Président du Bénin, Thomas Boni Yayi, également Président de l’Union africaine.

Guinee-Bissao : Elections (Déclaration - 13 avril 2012)