Viaggio del Cardinale Mazzarini a St Jean de Luz l’anno 1659 : Un journal des négociations de la paix des Pyrénées



À la fin du mois de juin 1659, le cardinal Mazarin quitte la cour de France pour rejoindre son homologue castillan, don Luis de Haro, sur la frontière des Pyrénées, afin de mettre un terme au conflit qui, depuis vingt-quatre années, oppose les couronnes de France et d’Espagne. Une suspension d’armes a déjà été signée à Paris, ainsi qu’un traité secret. Près de six mois de négociations orageuses seront toutefois encore nécessaires à la conclusion, le 7 novembre suivant, de la « paix générale », consacrée en 1660 par le mariage de Louis XIV avec l’infante Marie-Thérèse.

Parmi la nombreuse suite qui accompagne le cardinal, un Toscan au profil insolite, Atto Melani, entreprend de rédiger le journal des événements diplomatiques auxquels il a la chance d’assister. Chanteur castrat de réputation internationale, Melani est un homme de cour à la culture cosmopolite et un observateur attentif de la « société des princes », qui ambitionne désormais de faire carrière politique. Son récit, initialement rédigé dans le but d’informer ses patrons de la maison de Médicis, a ensuite été enrichi pour faire oeuvre historiographique et envoyé à Hugues de Lionne en 1665. Le manuscrit, récemment retrouvé dans les archives diplomatiques françaises, est ici édité à l’occasion du 350ème anniversaire de la paix des Pyrénées, et accompagné d’une traduction française.

Alexandre Cojannot, archiviste paléographe, ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome, est spécialiste d’histoire de l’architecture française du XVIIe siècle et a consacré différents travaux aux échanges artistiques franco-italiens pendant le ministère du cardinal Mazarin. Il est actuellement conservateur du patrimoine à la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères.