Questions juridiques et organisation pratique : constitution et légitimation du Comité national français (été 1941-été 1942)



Projet de création d’un Congrès des Français libres : note du général de Gaulle à René Cassin (7 juillet 1941)
« Ordonnance n° 16 portant organisation nouvelle des pouvoirs publics de la France libre » ainsi que ses décrets de nomination, Journal officiel de la France libre (n° 11, 24 septembre 1941, p. 41-44)

|]

Légitimité, objectifs et exigences du Comité national français : télégramme adressé au Comité national de Washington (2 juin 1942)
Lettre d’Anthony Eden, ministre des Affaires étrangères britannique, au général de Gaulle, accusant réception des textes fondateurs du Comité national français et valant reconnaissance du CNF par le Royaume-Uni (26 septembre 1941)
Lettre d’Ivan Maisky, ambassadeur soviétique en Grande-Bretagne, au général de Gaulle, valant reconnaissance du Comité national français par l’Union soviétique (26 septembre 1941)
Accord du gouvernement des États-Unis pour l’aide mutuelle réciproque, valant adhésion aux positions du Comité national français en termes de politique internationale (3 septembre 1942)
Message de félicitations de Félix Eboué, gouverneur général de l’Afrique Équatoriale française, au général de Gaulle, exprimant l’adhésion de l’Empire colonial français au projet du Comité national français (29 septembre 1941)
Message de félicitations de Ferdinand Fatton, président du Comité de la France libre d’Haïti, au général de Gaulle, exprimant l’adhésion des terres francophones des Caraïbes au projet du Comité national français (2 octobre 1941)
Note de René Cassin pour Maurice Dejean sur les avantages pour les Forces françaises libres de se faire reconnaître le statut de cobelligérant (16 juin 1942)
Incertitudes quant à l’usage respectif de la croix de Lorraine et du drapeau tricolore comme symboles des Forces françaises libres : note interne pour Maurice Dejean, commissaire aux Affaires étrangères de la France libre (20 juin 1942)