Madagascar : aide humanitaire de 70 000 €



La tempête tropicale Hubert du 10 mars 2010 a frappé la côte sud-est de Madagascar, une des zones les plus densément peuplées du pays. Cette région, rarement atteinte par les cyclones et donc peu préparée, est aussi l’une des plus pauvres de l’île. Au total, 16 districts ont été touchés.

En produisant de fortes pluies tropicales, Hubert a provoqué une crue des eaux à un niveau sans précédent depuis 1959. De la destruction des infrastructures de communications (routes, ponts, etc.) à l’inondation d’une grande partie des terres agricoles, les dommages collatéraux liés à la tempête ont été considérables.

Le ministère des affaires étrangères a soutenu un projet qui visait à apporter une aide alimentaire et financière d’urgence aux populations sinistrées, dans les secteurs de Befotaka, Midongy et Vangaindrano. Un ambitieux programme a été mis en œuvre via le financement de l’ONG Care France. Il incluait la réhabilitation des structures routières, la remise en fonction des ouvrages de maîtrise d’eauainsi que la création ou la relance de petites activités génératrices de revenus, principalement gérées par des femmes et basées sur la production potagère ou le petit élevage.

Ce projet de 5 mois et demi, réalisé en partenariat, notamment avec l’OFDA, Sodexo et le PAM, a permis de réhabiliter 15 km de pistes et 30 km de sentiers, de remettre en culture plus de 200 hectares de zones agricoles et d’organiser un programme de vivres et d’argent contre travail. Au total, près de 27000 Malgaches ont été bénéficiaires des activités subventionnées par le ministère.

MADAGASCAR administrative