Tunisie : gel des avoirs de personnes soupçonnées de détournement de fonds publics (Bruxelles, 7 février 2011)



Déclaration du Conseil de l’Union européenne



Le Conseil a adopté une décision et un règlement imposant le gel des avoirs appartenant à ou contrôlés par les personnes considérées comme responsables du détournement de fonds publics en Tunisie et aux personnes qui leur sont associées.

La décision et le règlement, qui visent une liste de 48 personnes, y compris l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali et son épouse, ont été publiés le 5 février 2011 au Journal officiel de l’Union européenne. La décision modifie et met à jour la décision 2011/72/PESC adoptée le 31 janvier.

Lors de sa session du 31 janvier, le Conseil a exprimé sa solidarité et son appui aux Tunisiens dans leurs efforts en vue de la mise en place d’une démocratie stable, de l’Etat de droit et du pluralisme démocratique dans le plein respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

Il a salué la création de la Commission supérieure pour la réforme politique ainsi que de commissions nationales chargées de faire toute la lumière sur les faits de violence qui ont eu lieu pendant les récentes manifestations et sur la corruption.