Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (17 juin 2010)



La première réunion de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH) s’est tenue le 17 juin à Port-au-Prince.

La France fait partie de cette commission qui réunit les partenaires-clé d’Haïti. La CIRH, co-présidée par le Premier Ministre haïtien, Jean-Max Bellerive et Bill Clinton, rassemble, à parité, des représentants d’Haïti et de la communauté internationale. Le représentant de la France est Pierre Duquesne, ambassadeur chargé des questions économiques de reconstruction et de développement, responsable de la Mission interministérielle pour la reconstruction d’Haïti.

La CIRH est un élément-clé pour la validation et la mise en œuvre des projets pour la reconstruction d’Haïti. La constitution de cette commission a été décidée lors de la Conférence internationale des donateurs de New York le 31 mars dernier. Cette conférence avait permis aux autorités haïtiennes de définir leur plan de développement et de le faire valider par la communauté internationale. De nombreux pays et organisations internationales ont promis une aide substantielle. Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, y a rappelé le montant de la contribution française pour Haïti, de 326 millions d’euros sur 2010-2011.

Le suivi de cette conférence de New York est crucial pour la reconstruction durable d’Haïti. C’est dans cette perspective que la conférence sur l’avenir d’Haïti, organisée à Punta Cana mercredi 2 juin, et la première réunion de la CIRH à Port-au-Prince prennent tout leur sens.