Géographie et histoire



Géographie

Le Vietnam, situé en bordure de l’Asie du Sud-Est, s’étend le long de la côte orientale de la péninsule indochinoise sur 1700 km du nord au sud. Sa largeur n’excède pas 300 km (50 km pour la zone la plus étroite). Le territoire est délimité à l’est par la Mer de Chine du Sud - que les Vietnamiens appellent Mer de l’Est (3260 km de côtes), au nord par la Chine, à l’ouest et au sud-ouest par le Laos et le Cambodge. D’une superficie de 331000 km², le Vietnam revendique la possession des archipels des Paracels et des Spratleys en Mer de Chine du Sud.

Le relief est très varié et formé aux trois quarts de montagnes et de plateaux. On peut distinguer trois grandes régions :

  • au nord, le Bac Bo (ex-Tonkin), formé d’un secteur montagneux dont le point culminant est le mont Phan Si Pan (3142 m), qui entoure la vaste plaine du fleuve Rouge ;
  • au centre, le Trung Bo (ex-Annam), avec la Cordillère annamitique qui descend en pente douce vers le sud et le sud-ouest, mais qui tombe brutalement vers l’est en dominant l’étroite bande côtière de la Mer de Chine du Sud ;
  • au sud, le Nam Bo (ex-Cochinchine), essentiellement formé par la riche et vaste plaine du delta du Mékong.

Le territoire est traversé par deux fleuves :

  • au nord, le fleuve Rouge (Sông Hông) coule sur 510 km. Son apport en alluvions est de 80 millions de m3. Ses principaux affluents sont le Song Da (543 km) et le Song Lô (277 km). Cet ensemble conflue dans la région de Viêt Tri puis se divise en six branches dans le golfe du Tonkin. La région côtière est constituée de plaines alluviales, de lagunes et de deltas.
  • au sud, le Mékong, long de 4220 km dont 220 km au Viêt Nam, prend sa source au Tibet. Son delta avance tous les ans de 60 à 100 m sur la mer de Chine méridionale. Il alimente un réseau très dense de canaux.

Le décalage horaire est de + 5h en été et + 6h en hiver, par rapport à Paris.


Histoire

Vietnam signifie « le pays des Viêts du Sud », territoire qui s’étend de la Chine aux bouches du Mékong.

  • IIe siècle av. J-C : Le Vietnam est une province chinoise pendant le premier millénaire.
  • Xe siècle : Plusieurs révoltes, comme celle menée de 39 à 43 par les sœurs Trung, sont devenues des symboles de résistance nationale. 1010-1225 : Dynastie des Ly, fondée par l’empereur Ly Thai Tô. L’indépendance du Vietnam est reconnue (1164) et la capitale s’établit à Thang Long (Hanoï).
  • Début de l’expansion du Vietnam vers le Sud, au détriment du royaume hindouisé du Champa (marche vers le Sud).
  • 1225-1400 : Dynastie des Trân. Apogée du bouddhisme. Les invasions mongoles sont repoussées par le général Tran Hung Dao à Bach-Dang (1288).
  • XVe siècle : La Chine des Ming envahit le Vietnam en 1406. Guerre de libération sous l’égide de Lê Loi, qui fonde la dynastie des Lê postérieurs en 1428, sous le nom de Lê Thai Tô. Mise en place d’un confucianisme d’Etat.
  • Prise de la capitale du royaume du Champa par le Vietnam en 1471 ; accélération de la marche vers le sud.
  • XVIe siècle : Guerre civile. Sous l’autorité nominale des Lê, le Vietnam se divise en deux seigneuries rivales : les Trinh au nord et les Nguyên au sud.
  • Arrivée des premiers missionnaires et marchands français et portugais.
  • XVIe-XIXe siècle : Les Nguyên achèvent la marche vers le sud : annexion des dernières principautés chams et colonisation du delta du Mékong au détriment des populations khmères.
  • 1788 – 1806 : Nguyên Anh, héritier de la dynastie des Nguyên, entreprend l’unification du pays avec le soutien des Français et des Portugais. Il y parvient en 1802 et fixe sa capitale à Huê. Il se proclame empereur en 1806, sous le nom de Gia Long. Ses successeurs adoptent une politique de fermeture, sur le modèle de la Chine.


Colonisation et guerres

  • 1858 : Une flotte franco-espagnole attaque Tourane (Danang), officiellement afin de protéger les missionnaires chrétiens. Occupation de Saigon par la France, suivie de l’attaque de Hanoi en 1859. Annexion de la Cochinchine en 1862.
  • 1883 : La marine française prend possession de Huê et impose à la cour un protectorat sur l’Annam.
  • 1887 : Création de l’Union indochinoise, avec pour capitale Hanoï.
  • 1919 : Abolition totale des concours mandarinaux. Diffusion du « quoc ngu », écriture vietnamienne romanisée inventée par le Père Alexandre de Rhodes au XVIIe siècle.
  • 1930 : Création du parti communiste indochinois à partir de l’organisation « Thanh Nien » (jeunesse), fondée en 1925 par Nguyên Ai Quoc (Hô Chi Minh).
  • Août 1940 : Début de l’occupation japonaise. Maintien de l’administration de Vichy, qui octroie des facilités militaires à Tokyo.
  • Septembre 1941 : Fondation par le Parti communiste indochinois et Hô Chi Minh de la Ligue pour l’indépendance du Vietnam (Viêt Minh), regroupant les nationalistes mais de fait dirigé par les Communistes.
  • 9 mars 1945 : Le Japon met fin à l’administration française en Indochine.
  • 2 septembre 1945 : Après la défaite japonaise, proclamation de l’indépendance de la République démocratique du Vietnam par Hô Chi Minh.
  • sept.-oct. 1945 : Reconquête du Sud par l’amiral d’Argenlieu et le général Leclerc.
  • 1946 : Après l’échec des négociations de Fontainebleau entre la France et le Nord, le bombardement de Haiphong (novembre) déclenche la guerre d’Indochine.
  • 1949 : Bao Dai prend la tête de l’Etat associé du Vietnam du Sud.
  • 7 mai 1954 : Victoire du Viêt Minh à la bataille de Dien Bien Phu. Fin de la guerre d’Indochine.
  • Mai-Juillet 1954 : Conférence de Genève. Le pays est partagé en deux : au Nord, la République démocratique du Vietnam dirigé par Hô Chi Minh ; au Sud, l’Etat du Vietnam qui devient en 1955 la République du Vietnam, dirigé par Ngo Dinh Diem, avec Saigon pour capitale.
  • 1956 : Les troupes françaises quittent le Vietnam du Sud. L’empereur Bao Dai est déposé par référendum. Ngo Dinh Diem refuse, au Sud, d’organiser des élections.
  • 1960 : Formation du Front national de libération du Sud-Vietnam (Viet-Cong), soutenu par Hanoï.
  • 2 - 4 août 1964 : Incidents du Golfe du Tonkin. Intensification de l’intervention américaine.
  • 1968 : Offensive du Têt. Le président Nixon prône la « vietnamisation » du conflit.
  • 1973 : Les Accords de Paris mettent fin à l’engagement américain.
  • 1974 : La Chine prend possession des îlots Paracels, qui étaient sous le contrôle du Sud-Vietnam.
  • 30 avril 1975 : Prise de Saigon par les armées du Nord. Fin de la guerre du Vietnam et première vague (140 000 personnes) de Boat people.
  • 1976 : Réunification du pays et instauration de la République socialiste du Vietnam, dont Hanoi devient la capitale. Saigon est rebaptisée Hô Chi Minh-ville.
  • 1979 : Occupation vietnamienne du Cambodge (retrait en 1989). Affrontements sino-vietnamiens à la frontière


Reconstruction et intégration à la communauté internationale

  • 1986 : Lancement du « Doi Moi » (ouverture économique).
  • 1991 : Accords de Paris. Normalisation des relations avec la Chine.
  • 1995 : Rétablissement officiel des relations diplomatiques avec les Etats-Unis. Le Vietnam devient membre de l’ASEAN.
  • Novembre 1997 : Sommet de la Francophonie à Hanoi.
  • Janvier 2007 : Adhésion à l’OMC.
  • 2010 : Présidence vietnamienne de l’ASEAN.
  • Janvier 2011 : XIe congrès du Parti communiste vietnamien. Nguyen Phu Trong en devient Secrétaire général.
  • Mai 2011 : Elections législatives et nomination d’un nouveau gouvernement. Nguyen Tan Dung est reconduit au poste de Premier ministre.
  • 25 Juillet 2011 : Election de Truong Tan Sang au poste de Président de la République.

Mise à jour : 07.10.14