10. L’assistance technique : mise à disposition de spécialistes auprès d’institutions étrangères



L’assistance technique constitue un instrument essentiel et original du dispositif de coopération du ministère des Affaires étrangères. Elle consiste en la mise à disposition d’experts de haut niveau auprès de pays partenaires, afin de contribuer au plus près au renforcement institutionnel des administrations avec lesquelles nous coopérons. Ces experts mettent en œuvre de nombreuses actions de conseil et de formation, et coordonnent l’appui des différents acteurs français avec lesquels nous travaillons.

La démarche mise en œuvre par les experts techniques (les « Assistants techniques ») vise à faciliter l’appropriation par nos partenaires des méthodes et des résultats des projets mis en œuvre par le ministère des Affaires étrangères. Ainsi, au delà des compétences spécialisées de haut niveau et de l’aptitude à travailler dans un environnement multiculturel, nos Assistants techniques doivent démontrer leurs capacités à transmettre des savoirs-faire.

Dans le domaine de l’enseignement supérieur, les missions de l’assistance technique s’effectuent dans le cadre général de l’appui français à ce secteur. Les actions des experts internationaux se déclinent sous plusieurs formes :

  • Conseil auprès des institutions locales, telles que le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche,ou directement auprès des universités locales ;
  • Gestion de projet et direction d’établissements ou de filières d’enseignement supérieur ;
  • Appui sectoriel aux différentes composantes de la mission française de coopération.

Les projets d’appui à l’enseignement supérieur des pays partenaires, bien que variant selon les besoins particuliers, sont le plus souvent constitués de plusieurs volets tels que :

  • L’appui institutionnel aux acteurs locaux (universités, écoles supérieures, centres de recherches, ministères, etc.) ;
  • La professionnalisation de l’offre de formation du pays (rapprochement avec le secteur privé, renforcement des enseignements techniques et opérationnels, etc.) ;
  • La formation par et à la recherche(création d’écoles doctorales, formation des chercheurs, etc.) ;
  • Le développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) et leur utilisation dans l’enseignement supérieur.

L’appui institutionnel consiste autant à développer les capacités d’analyse stratégique et de prise de décision des autorités locales qu’à augmenter le niveau académique des universités sur place. La professionnalisation vise, quant à elle, à adapter les filières de formation existantes aux besoins en main d’œuvre qualifiée du pays et, ainsi, à permettre aux étudiants une meilleure insertion professionnelle sur le marché du travail.

C’est de l’ensemble de ces missions que les assistants techniques employés par le ministère des Affaires étrangères s’acquittent au quotidien sur le terrain. Notre démarche s’inscrit ainsi résolument dans une perspective de transmission de compétences de haute technicité, en partant d’une vision systémique des enjeux du secteur à moyen et long terme.

Mise en ligne : 3.02.10