Géographie et histoire



Géographie

Pays enclavé entre la Chine et l’Inde, le Royaume du Bhoutan est un Etat montagnard : situé dans la partie orientale de la chaîne de l’Himalaya, il comporte une vingtaine de sommets dépassant les 7 000 m d’altitude ; sa capitale Thimphou est située à plus de 2 300 m.

Le climat est froid sur une grande partie du nord du territoire, subtropical pour le sud limitrophe de l’Inde et tempéré pour les vallées himalayennes du centre, qui abritent un écosystème riche et longtemps préservé du fait de l’isolement du pays.

Le pays subit partiellement l’influence de la mousson et des phénomènes climatiques qui frappent l’Asie du sud : le Bhoutan a notamment été touché par le cyclone Aila fin mai 2009.


­

Histoire

Chronologie indicative

  • 17e siècle : mise en place de la hiérarchie religieuse et civile et début d’une politique d’isolation du Bhoutan par rapport à la région et aux principautés sous influence de la Compagnie britannique des Indes occidentales.
  • 1772 : premier conflit avec la Compagnie britannique des Indes occidentales.
  • 1864 : second conflit. Le Bhoutan est contraint de céder une partie des plaines du Terai.
  • 1907 : établissement de la monarchie.
  • 1910 : Traité conclu entre le Royaume-Uni et le Bhoutan qui place ce dernier sous protectorat britannique.
  • 1949 : Traité d’Amitié conclu entre l’Inde et le Bhoutan qui octroie la conduite des affaires étrangères bhoutanaises à l’Inde, en échange de subsides annuels. La majeure partie de l’organisation administrative du Royaume est assurée par des fonctionnaires indiens.
  • 1959 : à la suite des événements au Tibet, l’Inde et le Bhoutan resserrent leurs relations (aide économique, constructions d’infrastructures, assistance militaire).
  • 1971 : entrée du royaume du Bhoutan au sein de l’Organisation des Nations unies.
  • 1985 : face à la croissance de la minorité népalaise (notamment dans le sud du pays), les autorités royales décident de promulguer une « loi sur la citoyenneté », lancent une campagne de bhoutanisation, instaurant le dzongkha comme langue officielle (1988) et demandent aux habitants d’adopter les vêtements et rites religieux bouddhistes. De nombreux membres de la communauté népalaise sont expulsés ou quittent alors le pays pour se réfugier au sud du Népal.
  • 1992 : début de négociations entre le Bhoutan et le Népal pour le rapatriement des réfugiés népalais, qui aboutiront en 2000. Cet accord aura cependant le plus grand mal à être appliqué en raison des nombreux obstacles liés au processus de vérification d’identité.
  • 1998 : le roi Jigme Singye Wangchuck accepte de transférer certains pouvoirs au Parlement et de nommer un Conseil des ministres.
  • 2006 : le 16 décembre, le roi Jigme Singye Wangchuck annonce son abdication en faveur de son fils, le prince héritier Jigme Khesar Namgyel Wangchuck.
  • 2007 : Traité d’amitié indo-bhoutanais mettant fin au protectorat institué en 194 et prévoyant le renforcement de la coopération économique entre les deux pays. Un accord sur le tracé définitif de la frontière est également conclu.
  • Mars 2008 : élections parlementaires ;
  • 6 et 7 novembre 2008 : cérémonies de couronnement du nouveau souverain, qui devient le cinquième « Druk gyalpo ».
  • Octobre 2009- janvier 2010 : exposition « les Arts sacrés du Bhoutan » au musée Guimet, première en Occident et présentant des œuvres jusqu’alors jamais exposées hors du pays.
  • Janvier 2011 : début de la tenue des premières élections municipales du pays.
  • 23 avril 2013 : élections du Conseil national (Chambre haute)
  • Mai et juillet 2013 : élections de l’Assemblée nationale. Victoire du parti d’opposition PDP ; son leader, Tshering Tobgay, devient Premier ministre.


Mise à jour : 10.07.14