Déclaration de la Présidence et des co-Présidences de la Conférence internationale des donateurs pour l’Etat palestinien (26.01.10)



La Présidence et les co-Présidences (M. Kouchner, ministre des Affaires étrangères, M. Stoere, ministre des Affaires étrangères, Mme Ashton, Haute Représentante, et M. Blair, représentant du Quartet) se sont réjouis de la participation du Premier ministre palestinien Salam Fayyad et du ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit à leur réunion du 26 janvier 2010.

1. Le 17 décembre 2007, la Conférence internationale des donateurs pour l’État palestinien a donné un signal fort de soutien politique et financier au gouvernement du Président Mahmoud Abbas et du Premier Ministre Salam Fayyad, et à leur vision du futur Etat palestinien. La Présidence et les co-Présidences de la Conférence ont salué le fait que la plupart des pays donateurs aient honoré leurs engagements. La Présidence a fait savoir aux co-Présidences que quelque 5,5 Mds $, sur les 7,7 Mds $ d’aide budgétaire, d’aide humanitaire et d’aide projet promis avaient déjà été déboursés en deux ans.

2. Comme convenu lors des réunions du Comité de liaison ad hoc et du Quartet de septembre 2009, la Présidence et les co-Présidences ont réaffirmé leur appui au programme « Fin de l’occupation, création de l’Etat » que le Premier Ministre palestinien Salam Fayyad a présenté l’été dernier. Ils ont appelé la communauté internationale à intensifier son soutien à la mise en œuvre de ce plan, tant financièrement que politiquement.

3. La Présidence et les co-Présidents se sont félicités des réformes menées par l’Autorité palestienne, notamment dans les domaines des finances publiques, de la gouvernance et de la sécurité. Ces réformes, financées par l’aide internationale et complétées au cours des derniers mois par des mesures louables prises par le gouvernement israélien pour réduire les obstacles à la circulation en Cisjordanie, ont contribué à obtenir à nouveau un taux de croissance économique encourageant durant l’année passée.

Cependant, des mesures supplémentaires doivent être prises immédiatement afin d’améliorer la circulation des personnes et des biens, et pas uniquement en Cisjordanie. La Présidence et les co-Présidences ont fait observer que certaines mesures, notamment les activités de colonisation à Jérusalem-Est, sont illégales et nuisent à la réalisation finale de la solution des deux États. Les co-Présidences ont salué la volonté de l’Autorité palestinienne de poursuivre les réformes, notamment celles portant sur les affaires budgétaires et judiciaires. Ils ont formulé l’espoir que l’Autorité palestinienne poursuive en 2010 une saine gestion des dépenses publiques.

4. Ils ont discuté de la situation déplorable dans laquelle se trouve le peuple palestinien du fait du blocus de Gaza. Rappelant les nombreux appels à l’ouverture des passages aux frontières, ils sont convenus d’intensifier leurs efforts pour fournir plus d’aide et le soutien nécessaire pour la reconstruction. La Présidence et les co-Présidences ont salué les efforts de l’Égypte pour favoriser une réconciliation entre Palestiniens.

5. Ils ont réitéré leur appel lancé lors de la réunion du Comité de liaison ad-hoc en septembre dernier et lors des consultations informelles entre les États-Unis, l’Union européenne, la France, la Norvège et le représentant du Quartet le 12 janvier dernier en faveur d’un maintien de l’aide à l’Autorité palestinienne en 2010 au moins au même niveau qu’en 2009, comme l’engagement en a été pris à Paris. Ils ont souligné l’importance de versements précoces afin d’assurer des progrès et de préserver la stabilité politique dans les territoires palestiniens occupés.

6. La Présidence et les co-Présidences ont souligné le fait que les efforts financiers seront d’autant plus efficaces si des négociations politiques sont reprises rapidement en vue de la création d’un État palestinien viable, indépendant et démocratique, vivant côte à côte avec d’Israël dans la paix et la sécurité, à l’intérieur de frontières sûres et reconnues, fondé sur la base des résolutions du Conseil de Sécurité des NU et de l’Initiative de Paix arabe. A cet égard, la Présidence et les co-Présidences ont appuyé les efforts du représentant du Quartet pour soutenir le programme de construction de l’État proposé par le Premier ministre Fayyad, en garantissant sa mise en œuvre efficace en soutien des négociations politiques, et pour assurer des mesures pour améliorer la situation à Gaza.

7. La Présidence et les co-Présidences ont exprimé leur entier soutien aux mesures entreprises par le Quartet et par les États-Unis en vue d’une reprise des négociations entres les Parties dès que possible.

8. La Norvège a informé les participants qu’une nouvelle réunion du Comité de liaison ad-hoc était prévue dans le courant du premier semestre 2010.

9. La Présidence et les co-Présidences continueront à se rencontrer au cours de la troisième et dernière année dans le cadre de Paris.