Suivi de la Conférence internationale de Paris des donateurs pour l’Etat palestinien (26 janvier 2010)



En présence de Salam Fayyad, Premier ministre palestinien et d’Abul Gheit, ministre des Affaires étrangères égyptien, Bernard Kouchner a reçu le mardi 26 janvier, Catherine Ashton, Haute représentante pour les Affaires étrangères et de sécurité, Tony Blair, représentant spécial du Quartet ainsi que Jonas Gahr Stoere, ministre des Affaires étrangères norvégien, pour un dîner de travail consacré au suivi de la Conférence internationale de Paris des donateurs pour l’État palestinien.

Ces dîners de travail se tiennent régulièrement pour assurer un suivi des engagements pris le 17 décembre 2007 à Paris. Ce suivi a été efficace. Il s’est concrétisé par le versement de 5,5 milliards de dollars, soit plus de 70% de la somme promise sur trois ans, et a ainsi permis à Salam Fayyad de mener les réformes qu’il s’était engagé à mettre en œuvre à Paris en 2007.

Lors de cette réunion, la situation à Gaza a également été évoquée tout comme les engagements de Paris concernent l’ensemble des Territoires palestiniens, y compris Gaza. De nouvelles propositions concernant Gaza et notamment l’allègement des restrictions d’accès ont été abordées.

"Ce que nous avons constaté - et vous avez là une déclaration (1), je n’en dirai pas plus -, c’est que l’amélioration continue dans la vie quotidienne et la prise en charge par les Palestiniens de leurs problèmes en Cisjordanie. On ne se rend pas assez compte par exemple du travail que la police palestinienne fait. Tant la sécurité est devenue presque une évidence. Ce n’était pas vrai lors de la Conférence de Paris ou bien encore il y a un an."