Accompagner les actions internationales des pôles de compétitivité



Les enjeux du développement des pôles de compétitivité

La France a lancé, en 2004, une nouvelle politique industrielle qui mobilise les facteurs clefs de la compétitivité, au premier rang desquels figure la capacité d’innovation. Cette politique vise à susciter puis soutenir les initiatives émanant des acteurs économiques et académiques présents sur un territoire. Les pôles de compétitivité ont été créés afin de mettre en œuvre concrètement cette politique, et quatre éléments principaux sont la clé de leur succès : la mise en œuvre d’une stratégie commune de développement économique du territoire, le développement de partenariats approfondis entre acteurs autour de projets, la concentration sur des technologies destinées à des marchés à haut potentiel de croissance, et la disposition d’une masse critique suffisante pour acquérir et développer une visibilité internationale.

Les enjeux du développement des pôles sont ainsi de développer la compétitivité de l’économie française, de conforter sur des territoires des activités, principalement industrielles, à fort contenu technologique ou de création, d’accroître l’attractivité de la France, et de favoriser la croissance et l’emploi.

Les pôles de compétitivité, liens entre la recherche, les universités et les entreprises

Les pôles de compétitivité ont été créés afin de développer les synergies, dans un espace géographique limité, entre les entreprises, les unités de recherche et les centres de formation. 71 pôles de compétitivité ont été retenus et labellisés par le gouvernement au niveau national. Une fois labellisés, les pôles peuvent définir leur propre stratégie de développement, notamment à l’international. Par ailleurs, de nombreuses collectivités territoriales apportent un soutien supplémentaire aux pôles implantés sur leur territoire.

Les pôles peuvent également s’appuyer sur les réseaux de recherche mis en place par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et sur les programmes européens.

La dimension internationale fait partie intégrante de la stratégie des pôles et constitue un élément structurant de leur développement ; c’est pour cela que le ministère des Affaires étrangères accompagne les pôles depuis septembre 2005, avec l’appui du réseau des services scientifiques de ses ambassades. Ses actions contribuent notamment à :

  • identifier des partenaires potentiels en RD en assurant une veille scientifique et technologique qui réponde à leurs besoins
  • informer sur les programmes d’aides existants susceptibles de les intéresser en matière de coopération scientifique et technologique (PHC, ARCUS…), et de formation supérieure
  • organiser des visites de délégations et des séminaires d’échanges

L’exemple du Programme franco-chinois COOPOL

Le Service scientifique de l’Ambassade de France en Chine a lancé en 2007 le Programme COOPOL de coopération entre les pôles de compétitivité français et les parcs technologiques chinois.

Il s’agit de rencontres organisées par le Poste ayant pour but d’offrir aux PME innovantes des pôles, en association avec leur partenaire de recherche académique, une mission d’évaluation des potentiels de coopération entre pôles français et parcs chinois tant sur les aspects RD que formation, permettant ainsi de créer des ponts entre recherche privée et recherche publique.

Le programme COOPOL INNOVATION bénéficie d’un fort soutien du centre TORCH, organisme sous tutelle du MOST ayant en charge la gestion des parcs technologiques chinois.

Pour en savoir plus :

Date de mise à jour : 09/08/2012