Sécurité



La situation sécuritaire est stable . Cependant les circonstances politiques au nord du Kosovo impliquent que les voyageurs soient vigilants et évitent toutes provocations.

Risque de tensions

Depuis la déclaration d’indépendance le 17 février 2008, la situation sécuritaire est bonne . C’est le cas dans l’immense majorité du pays, albanophone, où les dangers d’agression sur la voie publique sont faibles et les incivilités limitées. C’est aussi le cas dans les zones de communautés minoritaires, y compris serbes. Les enclaves serbes ne se distinguent en rien du reste du pays.

La région du Nord, politiquement la plus sensible et qui a connu des manifestations épisodiques, demande que l’on prenne, pour s’y rendre, des précautions de bon sens et que l’on s’abstienne d’y courir des risques inutiles (présence lors d’événements festifs, commémorations, prévision de troubles à l’ordre public) Avant de s’y rendre, un contact avec l’ambassade peut permettre de prendre un conseil et d’avoir de la situation une vision actualisée.

Présence de mines

Le risque lié à la présence de mines et d’engins non explosés disséminés reste cependant réel. La plus grande prudence est donc nécessaire hors des zones de passage et de peuplement, surtout dans les zones montagneuses.

Concernant les engins non explosés, les lieux à risque sont ceux des zones bombardées en 1999 : postes frontières, casernes, dépôts militaires. Pour les mines anti-personnel, les zones concernées sont concentrées aux frontières internationales. En tout état de cause, si les axes principaux et secondaires sont déminés, il ne faut pas s’écarter des sentiers balisés, en particulier dans les zones de Dragash, de Gjakova et de Peja/Pec. Bien que la plupart des champs de mines répertoriés et des zones d’impact de bombes à sous-munitions aient été nettoyés, la présence de mines au Kosovo demeure un problème sérieux. La pose de mines n’ayant pas toujours été consignée dans des documents, il est impossible de savoir si toutes les mines ont été localisées et enlevées. Des champs de mines sont régulièrement découverts. Empruntez de ce fait exclusivement les routes et les chemins les plus fréquentés et informez-vous auprès des autorités locales (Tél 049 / 157070 - ksf.eodc@gmail.com) et/ou de la population.

Risque sismique

Des secousses telluriques, souvent d’ampleur limitée, sont ressenties. Les recommandations de base sont donc d’usage.

Carte