Birmanie



L’enseignement supérieur en Birmanie s’organise selon deux logiques : une logique de spécialisation par filière et une logique géographique.

La première hiérarchise l’enseignement supérieur en trois grandes structures académiques : l’Université militaire, l’Université des Sciences et des Lettres, et les Instituts. L’Université militaire, comme son nom l’indique, dispense un enseignement militaire nécessaire au renouvellement des cadres de l’armée, ainsi qu’un enseignement médical. Les Universités militaires accueillent traditionnellement 500 étudiants chaque année. En 2010, elles n’ont recruté que 100 à 150 étudiants, anticipant un transfert de compétences aux civils suite aux élections. L’Université des Sciences et des Lettres regroupe une grande variété de disciplines. En sciences exactes, les principales sont les mathématiques, la physique, la chimie, la zoologie, la géologie, les sciences de l’environnement, la physique nucléaire, la biochimie et la botanique. En sciences humaines, les principales matières enseignées sont la géographie, l’histoire, le droit, la littérature, les langues (anglais et birman principalement), la philosophie, la psychologie, les relations internationales, les beaux-arts, les études birmanes, le pali et le bouddhisme, l’archéologie, l’anthropologie et le journalisme. L’Université des Sciences et des Lettres propose également des diplômes spécialisés au niveau licence dans des matières telles que les études de l’Asie du Sud-est, la culture birmane, l’anglais professionnel, les sciences de l’environnement et la biotechnologie, ainsi que les études de comportement.

Télécharger la fiche en format pdf

Mise à jour : mars 2013