Transports



Infrastructure routière

La circulation routière à Sri Lanka (conduite à gauche) présente des spécificités qui la rendent dangereuse : non respect des règles, étroitesse et encombrement des axes routiers, réactions imprévisibles de conducteurs, présence d’animaux sur les routes. Il est préférable de louer une voiture avec chauffeur, de veiller à ce que le véhicule soit assuré et le chauffeur habilité à transporter des touristes et de respecter des temps de repos nécessaires au conducteur.

Les voyageurs qui souhaiteraient néanmoins prendre eux-mêmes le volant doivent savoir que contrairement au discours tenu par certains loueurs de véhicules, ni le permis de conduire français ni le permis international n’autorisent la conduite automobile à Sri Lanka, même durant un court séjour. Un permis de conduire temporaire (1 mois, renouvelable) doit impérativement être obtenu auprès du Department of Motor Traffic, sur présentation du passeport et du permis de conduire détenu (renseignements ; info@motortraffic.gov.lk / cf. "Contacts utiles").

Réseau ferroviaire

Le réseau dessert la plupart des villes touristiques à partir de Colombo et peut être préféré à la route, notamment pour des destinations peu éloignées et bien desservies comme Kandy ou Galle. Il reste néanmoins vétuste et toutes les conditions de sécurité n’y sont pas assurées. Il est préférable de voyager en 1ère classe.