Transports



Infrastructure routière

L’état des infrastructures explique le taux de mortalité routière élevé (en 2011, 80 tués par million d’habitants) : absence d’autoroutes, axes principaux bien entretenus mais très encombrés, routes secondaires souvent non asphaltées.

L’usage des feux de croisement est obligatoire jour et nuit pendant toute l’année. Une grande prudence s’impose dans les déplacements.

La période hivernale implique une série de mesures pratiques de la part des utilisateurs de véhicules : pneus neige obligatoires du 1er décembre au 1er avril, équipement contre le givre et la glace, pelle à neige. La législation lettonne fait également obligation, toute l’année, d’avoir dans chaque véhicule un triangle de signalisation, un extincteur et une pharmacie de voyage (en vente dans les commerces locaux).

Les contrôles radar sont fréquents. En cas d’infraction le paiement de l’amende s’effectue par virement bancaire sur la base du procès-verbal qui sert de facture. Le paiement immédiat en liquide n’a pas de base légale.

La vitesse est limitée à 50 km/h en ville et à 90 km/h sur les routes.

Les cartes vertes délivrées par les compagnies d’assurance française sont reconnues en Lettonie.

La procédure de constat amiable est prévue (en l’absence de blessé ou de dommage matériel). En cas de dommage matériel grave ou de blessure, l’intervention de la police est systématique. Sauf en cas de mise en danger de la vie d’autrui, il ne faut pas déplacer les véhicules jusqu’à ce que la police le permette.

Réseau ferroviaire et routier

Il est très lent, mais très bon marché. Toutes les villes sont desservies par autocar.

Transport aérien

La compagnie "Air Baltic" propose des vols directs entre la France et la Lettonie