Sécurité



Conduite à tenir en cas de manifestation

En cas de manifestation sur la voie publique, il est  recommandé de faire preuve de prudence dans ses déplacements, de se tenir à l’écart des cortèges et rassemblements et de rester en contact avec l’ambassade. Il convient de faire preuve d’une vigilance particulièrement renforcée dans les quartiers situés à partir d’Hamdallaye, sur la route Le Prince (axe Bambetto - Cosa). Vous pouvez utilement consulter ce plan de Conakry où figurent les points stratégiques et principaux quartiers où se déroulent les manifestations.

Sécurité à Conakry et dans sa banlieue

A Conakry et dans sa banlieue, les conditions de sécurité sont sensiblement dégradées avec une augmentation du nombre d’attaques à main armée. Des malfaiteurs prennent en filature des personnes à la sortie de l’aéroport et les agressent à l’arrivée à leur domicile afin de les cambrioler. Sont signalées également des attaques d’habitations ou de véhicules avec leur conducteur à bord, par des groupes armés et organisés. Ces agressions peuvent se dérouler dès la nuit tombée et dans pratiquement tous les quartiers de la capitale, les moyennes et lointaines banlieues étant plus touchées. Les agresseurs sont armés, souvent porteurs d’uniformes kaki ou noirs type treillis, et parfois cagoulés. Ils n’hésitent pas à utiliser la violence.

Circulation de nuit

Il est recommandé d’éviter de circuler la nuit, surtout en moyenne et lointaine banlieue, et de privilégier l’autoroute dans toute la mesure du possible pour les déplacements de nuit entre l’aéroport et le domicile. Il convient par ailleurs de ne pas ouvrir sa porte à des policiers ou militaires qui se présenteraient à l’impromptu et d’alerter immédiatement les brigades anti-criminalité et l’ambassade de France aux numéros indiqués (voir la rubrique "Numéros utiles").

En journée

Le jour, la sécurité est globalement assurée dans le centre-ville de Conakry. Il est cependant recommandé d’être très attentif dans les marchés (Niger, Madina, Taouyah) où harcèlements et vols à la tire sont fréquents, y compris de la part d’enfants. Il est déconseillé de porter des vêtements voyants, des bijoux. La circulation doit s’effectuer vitres fermées et portes verrouillées.

Quartiers situés à l’est de Taouyah

Il est déconseillé d’élire domicile dans les quartiers situés à l’est de Taouyah sans prendre de solides précautions (blindage des portes, contact radio ou téléphonique avec l’ambassade ou un chef d’îlot). Il est conseillé aux voyageurs de choisir un hôtel de standard international dans un quartier proche du centre ou sur la corniche résidentielle.

Déplacements hors de Conakry

Pour les déplacements hors de Conakry, il est déconseillé de circuler dès la nuit tombée. Comme il y a de nombreux contrôles sur les routes ainsi qu’à l’entrée et à la sortie des villes, il convient d’avoir avec soi ses documents d’identité et les papiers du véhicule. Des attaques de coupeurs de routes sont régulièrement signalées dans la région de Mamou et sur le trajet Faranah - Kissidougou - Gueckedou - Macenta - Nzérékoré.

Afin d’éviter d’être bloqué en province et de pouvoir communiquer en cas d’urgence, il est recommandé d’utiliser un véhicule tout terrain et d’avoir avec soi un téléphone GSM fonctionnant dans la zone où vous vous rendez ainsi que les numéros d’appel de l’ambassade de France à Conakry.

Il est recommandé de bien préparer ses déplacements, de circuler avec prudence compte tenu de la mauvaise qualité des routes, et en convoi de préférence sur des grandes distances ou des distances éloignées, en communiquant régulièrement sa localisation à une tierce personne.

Certaines voies sont impraticables en saison des pluies. Il est recommandé de disposer d’un ordre de mission ou de tout autre document justifiant le déplacement s’il s’agit d’un déplacement professionnel.

En cas de difficulté sur un barrage, il est recommandé de demander à informer l’ambassade de France.

Photographies

Les photographies sont autorisées sauf autour des sites militaires, des commissariats de police, des postes de gendarmerie et, à Conakry, aux alentours des palais et résidences présidentielles.

Journalisme

Les journalistes étrangers sont invités à se manifester auprès du Conseil National de la Communication (CNC), munis de leur carte professionnelle et d’une attestation de leur employeur indiquant l’objet de leur travail.

Services Police-secours et pompiers

Le fonctionnement du téléphone est aléatoire en Guinée, y compris pour les services d’urgence.

Numéro vert de la Gendarmerie nationale réservé aux urgences (attaques à main armée et situation de détresse) : 122