Infos utiles



Législation locale

Il y a lieu naturellement de prendre en compte les traditions et les coutumes locales. En particulier :

  • L’homosexualité, réprimée par la loi (article 347 bis du code pénal), peut valoir des condamnations allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement, sans compter de fréquents sévices.
  • L’usage et la possession de drogues sont interdits et sévèrement réprimés.
  • Il est formellement interdit de photographier les sites militaires, les bâtiments publics, les aéroports et les ports. Les incidents sont fréquents et la plus grande circonspection est recommandée à cet égard, notamment dans les villes (en particulier à Yaoundé).
  • Il est indispensable d’avoir constamment sur soi ses documents d’identité (ou un permis de résidence ou une copie certifiée du passeport) et les références du contrat d’assurance rapatriement en cas d’accident.

Tout voyageur est tenu de respecter les lois et les règlements, ainsi que les représentants de la force publique. En revanche, il faut refuser de transiger en cas d’abus d’autorité. Si une infraction a été commise, il convient de demander aux membres de la police ou de la gendarmerie un exemplaire des actes de procédure.

Arnaques

Des arnaques sont régulièrement mises en œuvre et très bien organisées, parfois sur une très longue période pour gagner la confiance du « pigeon ». Elles peuvent porter sur des faux objets d’art, sur des associations à caractère professionnel, sur des prêts d’argent…

L’attention des ressortissants français est attirée sur les risques éventuels encourus suite à des contacts noués par voie de correspondance électronique (internet) ou postale, avec certains ressortissants camerounais qui cherchent à les rencontrer afin d’obtenir différents avantages de leur interlocuteur (mariage, acquisition d’une nationalité étrangère, reconnaissance d’enfants naturels ou adultérins…). Le Français, une fois attiré au Cameroun, peu parfois être confronté à des méthodes très coercitives. Des réseaux facilitent les mariages de convenance dans le seul but de contourner la réglementation sur les visas.

Les rencontres amoureuses sont l’occasion de tendre des pièges aux conséquences parfois très graves. Il est vivement conseillé de ne jamais confier ses papiers d’identité, billets d’avion, coordonnées bancaires à l’âme sœur et de donner régulièrement des nouvelles à ses proches.

Les risques financiers

La plus grande prudence est recommandée en matière financière.
• En matière de partenariat d’affaires, renseignez vous bien au préalable, notamment auprès de nos consulats et de la mission économique.
• Evitez l’utilisation des cartes de crédit hors des hôtels appartenant à des chaines internationales.
• Evitez de tirer des chèques sur une banque domiciliée hors du Cameroun.
• Evitez l’usage de la voie postale ordinaire pour l’envoi ou la réception de courriers bancaires.
• Soyez très vigilant lors de la consultation d’un compte en banque français sur internet depuis le Cameroun, l’ordinateur pouvant être piraté et le compte vidé.