Transports



Conduire en Australie

Vous devez être en mesure de présenter votre permis national accompagné du permis international (à solliciter auprès de la préfecture de votre lieu de résidence) ou, à défaut, d’une traduction officielle en anglais. La location d’un véhicule n’est ouverte qu’aux conducteurs âgés de plus de 21 ans. Il est essentiel d’anticiper les réservations en haute saison (décembre / janvier).

Se reporter également à la rubrique Sécurité.

Sur la route

  • La conduite est à gauche et sauf indication contraire, la priorité est à droite. Soyez donc prudent(e) lorsque vous débutez la conduite ou pendant les moments de fatigue ou d’inattention particulièrement favorables à un relâchement de vigilance et à une résurgence des comportements et réflexes initiaux.
  • Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire en tout temps et pour tous les occupants d’un véhicule. Les décès de jeunes Français en Australie suite à un accident de la route sont majoritairement imputables à un non respect de cette mesure de sécurité routière.
  • Respectez les limitations de vitesse (de 40 à 60 km/h en ville suivant les zones, 100 km/h sur les routes et 100/110 km/h sur les autoroutes sauf indications spécifiques) et soyez conscient(e) que les changements de limitations de vitesse sur un même tronçon peuvent être très fréquents.
  • La loi australienne réprime sévèrement la conduite en état d’ivresse et les autorités de police, qui procèdent à des contrôle réguliers (en particulier en soirée) appliquent la loi avec rigueur.
  • En zone rurale, l’état des routes peut varier du bitume au gravier et aux pistes. Prenez garde aux nids de poules, aux bas-côtés meubles et aux routes poussiéreuses. Faites attention en traversant les routes inondées : franchissez-les lentement, et seulement si la surface est ferme, en restant au milieu de la chaussée.
  • Ne faites pas d’auto-stop et ne prenez pas d’auto-stoppeurs.

Se déplacer en voiture dans l’arrière pays

  • La police locale peut vous donner des conseils utiles concernant l’infrastructure et l’état des routes. N’hésitez pas à la solliciter voire à l’informer de votre itinéraire.
  • Sur les pistes des régions reculées, il est recommandé d’utiliser un 4X4.
  • Veillez à emporter trousse à outils et jerricans d’eau. Si vous vous rendez dans des régions éloignées des grands axes, emportez des réserves de vivres, d’eau, de carburant et de pneus.
  • Ne surchargez pas votre véhicule, et ne transportez jamais de réserves de carburant à l’intérieur d’un véhicule fermé.
  • En conduite, redoublez de précautions : passage des road trains, ravinement et changements fréquents de revêtement, nids de poule, longues lignes droites suivies de virages, bétail et faune au lever du jour et à la tombée de la nuit.
  • Si votre véhicule tombe en panne, ne l’abandonnez pas, car il vous assurera de l’ombre et vous protégera de la chaleur. Attendez sur place que l’on vienne vous dépanner.
  • Louez du matériel de communication d’urgence adapté aux circonstances, tel qu’un téléphone mobile ou une radiobalise de localisation des sinistres (RLS).
  • Conformez-vous aux panneaux de fermeture et restez sur les routes identifiées.
  • Gardez toujours vos phares en code pendant la journée, car dans des conditions de brousse, il peut être difficile de voir les véhicules arrivant en sens inverse.
  • En cas de risques naturels (incendies, inondations), suivez les recommandations des autorités et tenez-vous prêt à évacuer les lieux immédiatement en cas de nécessité.
Transport aérien

L’avion représente le moyen de déplacement le plus rapide et le plus adapté à l’échelle de ce pays-continent, mais qui peut se révéler onéreux sauf à anticiper l’achat des billets (au minimum 15 jours à l’avance) ou à accepter de voyager en semaine sur certaines destinations. Bien développé, le réseau permet d’assurer la liaison entre les villes principales. Les capitales d’État sont particulièrement bien desservies et à fréquence élevée. La pratique d’achat du billet en ligne est très généralisée et permet de bénéficier de réductions. Principales compagnies : Quantas, Jet Star, Regional Express (Rex), Virgin.

Réseau ferré

Peu développé, ni rapide ni bon marché. En Australie, le voyage en train s’effectue via deux grandes lignes intercontinentales gérées par la Great Southern Railway :

  • L’Indian Pacific entre Sydney et Perth (via Adelaïde),
  • Le Ghan entre Adelaide et Darwin (via Alice Springs). S’y ajoute l’Overland (entre Melbourne et Adelaide).

Par ailleurs, le réseau CountryLink, qui couvre trois Etats (NSW, VIC, QLD), offre la possibilité aux visiteurs étrangers de voyager en bénéficiant de différents forfaits (travel passes).

Bus

Sans aucun doute le moyen de transport le plus économique. Bénéficie, par ailleurs, d’un réseau étendu. Si les bus sont modernes et confortables (climatisation, vidéo, siège inclinable), certains trajets peuvent être très longs, marqués par une ou des pauses régulières, avec sortie obligatoire du bus. La principale compagnie nationale, Greyhound Australia, couvre l’ensemble du pays et propose un éventail de forfaits. D’autres compagnies ont développé des produits spécifiquement adaptés à la clientèle "backpackers" en proposant des parcours spécifiques par région.

Transports urbains

Les grandes villes offrent des réseaux de trains de banlieue, bus et taxis performants. Pour un séjour prolongé, l’achat d’un pass est fortement conseillé.