Présentation



Le ministère des Affaires étrangères offre aux étudiants inscrits dans une formation en vue de l’obtention d’un diplôme ou d’une certification au sein d’un établissement d’enseignement supérieur français, la possibilité d’effectuer un stage intégré à un cursus pédagogique, à l’administration centrale (à Paris ou à Nantes) ou à l’étranger.

En France, le stagiaire est accueilli dans une de ses directions : politique, géographique, stratégique, juridique, de la mondialisation, etc.

A l’étranger, il effectue son stage dans une mission diplomatique (chancellerie politique, service de presse, service de coopération et d’action culturelle, section consulaire) ou un poste consulaire.

Les stagiaires effectuant un stage d’une durée supérieure à 2 mois reçoivent une gratification mensuelle d’un montant égal à 436,05 Euros. Les frais de voyage et de séjour sont à leur charge. Pour tout renseignement sur les conditions de vie dans les différents pays, il convient de consulter la rubrique « conseils aux voyageurs », le site de l’ambassade ou du consulat où vous envisagez d’effectuer un stage ou le site de la Maison des Français à l’Etranger.

Attention : le Département de la Formation du Ministère des Affaires étrangères ne traite pas les demandes de stage pour les missions économiques, les missions militaires, les établissements culturels français à l’étranger, les alliances françaises et les organisations non-gouvernementales. (voir la rubrique « questions ».)

 

Durée du stage - règles de cumul des stages

Les stages ont une durée maximale de six mois consécutifs, sauf cursus spécifique requérant un stage d’une durée supérieure. Dans un souci d’équité et d’ouverture des stages au plus grand nombre, il est interdit de cumuler plusieurs stages de plus de deux mois au sein du ministère des affaires étrangères. Il est par contre possible de cumuler un stage long (de plus de deux mois) et un ou plusieurs stages courts (2 mois et moins).

 

Conditions à remplir

Ces conditions sont à remplir impérativement pour être candidat :

  • Être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur français ayant conclu un partenariat avec le Ministère des Affaires étrangères, pour y suivre une formation délivrant du diplôme reconnu par l’État.
  • Être affilié à la sécurité sociale française.

Certains stages d’études en ambassade (mission diplomatique ou consulaire) et en administration centrale impliquant l’accès ou le traitement d’informations intéressant la sécurité et la souveraineté nationales, le MAE se réserve la possibilité d’en restreindre l’accès, selon des critères adaptés au cas par cas.

 

Comment faire acte de candidature

Si ces conditions sont remplies, l’élève ou étudiant doit alors suivre les étapes suivantes.