Hong-Kong



Il existe huit établissements publics d’enseignement supérieur à Hong Kong. Bien que publics, ces derniers sont financés à la fois par le gouvernement, via le University Grant Committee (UGC) et par des fonds privés provenant majoritairement de fondations. Ces universités fonctionnent sur le modèle anglo-saxon, tant en termes d’organisation - facultés, collèges, campus- que de structure des programmes d’études : programme bachelor (licence) en quatre ans/ programme master en 1 ou 2 ans / PhD (doctorat) en 3 ans). Ces établissements sont structurés en 5 à 10 facultés couvrant tous les domaines de la connaissance.

Les capacités des deux universités les plus anciennes, The University of Hong Kong (HKU), créée en 1911, et la Chinese University of Hong Kong (CUHK), créée par la réunion de trois « colleges » en 1963, avaient été jugées insuffisantes par les autorités locales. Cinq nouvelles universités ont donc été établies au cours des années 90 : deux étaient auparavant des établissements polytechniques, au sens britannique du terme, The Hong Kong Polytechnic University (PolyU) créé en 1937 et The City University of Hong Kong (CityU) créé en 1984, et deux étaient des « colleges », The Hong Kong Baptist University (HKBU) créé en 1956 et Lingnan University (LU) créé en 1937, qui ont été élevés au rang d’universités. De plus, une université a été créée de toute pièce en 1991, The Hong Kong University of Science and Technology (HKUST). A ces sept universités, il faut rajouter le Hong Kong Institute of Education (HKIEd), créé en 1994, équivalent des instituts universitaires de formation de maître (IUFM) français.

Télécharger la fiche en format pdf

Mise à jour : 16.12.14