Participation de Laurent Fabius au Conseil Affaires étrangères (Bruxelles, 18 février 2013)



Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, a représenté la France au Conseil Affaires étrangères de l’Union européenne, qui s’est tenu le 18 février à Bruxelles sous la présidence de la Haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton.

Des conclusions ont été adoptées sur la situation au Mali, à la suite à la réunion du groupe de soutien convoquée le 5 février par Mme Ashton à Bruxelles. Les ministres ont fait le point sur la mobilisation de l’Union européenne, qu’il s’agisse du lancement de l’opération européenne de formation et de conseil (« EUTM Mali ») ou de la reprise de l’aide à ce pays.

Les ministres ont adopté également des conclusions sur le voisinage Sud de l’Union. Ils ont évoqué les propositions du représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, et du président de la Coalition nationale syrienne, Moaz Al-Khatib, en faveur d’un dialogue conditionnel avec le régime syrien. Le Conseil est revenu aussi sur la question d’une levée de l’embargo sur les armes.

La relance du processus de paix au Proche-Orient a également été à l’ordre du jour, dans la perspective d’une visite en Europe du secrétaire d’Etat américain, John Kerry, et du président Barack Obama dans la région. Les ministres ont évoqué aussi la situation en Irak, qui connait des tensions croissantes internes, et de l’assistance que l’Union européenne pourrait apporter.

Les ministres ont adopté par ailleurs des conclusions sur le Partenariat oriental, dans la perspective de la réunion ministérielle du 22 juillet 2013 et du sommet du Partenariat oriental que la future présidence lituanienne a prévu d’organiser à Vilnius les 28-29 novembre 2013.

Des conclusions et des sanctions autonomes ont été adoptées à l’encontre de la Corée du Nord, après le troisième essai nucléaire réalisé par le régime nord-coréen.