Situation au Mali (17 janvier 2013)



Conférence de presse de Laurent Fabius à Bruxelles (17 janvier 2013)

Source : Conseil européen

"À l’issue d’une conversation avec Mme Ashton, nous étions convenus qu’une réunion des ministres européens des affaires étrangères était nécessaire, compte tenu de la situation au Mali. Nous avons invité le ministre des affaires étrangères du Mali, M. Coulibaly, à s’exprimer à cette occasion. Nous avons ensuite pris un certain nombre de décisions.

Ces dernières concernent essentiellement la reconstruction urgente de l’armée malienne. L’Europe avait envisagé le principe, il y a déjà quelques mois, d’y contribuer en fournissant l’aide en hommes nécessaire. Mais, en raison de l’urgence, sur laquelle nous avons insisté, il a été décidé de passer immédiatement à l’acte."

Conférence de presse de Laurent Fabius (14 janvier 2013)

Retrouvez l’intervention du 14 janvier au format audio :

"Cette intervention, je veux le souligner, s’inscrit dans le cadre strict de la légalité internationale. Elle répond à une demande formelle du président malien et elle est conduite en conformité avec la charte des Nations unies, en cohérence avec les résolutions des Nations unies 2056, 2071 et 2085."

Situation au Mali - Conférence de presse de Laurent Fabius (11 janvier 2013)

Laurent Fabius donnait une conférence de presse le 11 janvier sur la situation au Mali.

Retrouvez ci-dessous son intervention au format audio :

Déclaration du Président de la République, François Hollande

"Mesdames, Messieurs,

Le Mali fait face à une agression d’éléments terroristes, venant du Nord, dont le monde entier sait désormais la brutalité et le fanatisme.

Il en va donc, aujourd’hui, de l’existence même de cet Etat ami, le Mali, de la sécurité de sa population, et celle également de nos ressortissants. Ils sont 6000 là-bas.

J’ai, donc, au nom de la France, répondu à la demande d’aide du président du Mali appuyée par les pays africains de l’Ouest. En conséquence, les forces armées françaises ont apporté cet après-midi leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes.

Cette opération durera le temps nécessaire. J’informerai régulièrement les français sur son déroulement. Les ministres concernés, celui des Affaires étrangères en liaison avec les Nations unies, car nous intervenons dans le cadre de la légalité internationale, comme le ministre de la Défense donneront également toutes les informations utiles à la population.

Enfin, le parlement sera saisi dès lundi.

Les terroristes doivent savoir que la France sera toujours là lorsqu’il s’agit non pas de ses intérêts fondamentaux mais des droits d’une population, celle du Mali, qui veut vivre libre et dans la démocratie.

Merci."

A lire aussi