Situation au Mali (Q&R- Extrait du point de presse - 12 décembre 2012)



Q : Quelle réaction après la nomination de Diango Cissoko au poste de premier ministre au Mali ?

R : La France prend note de la nomination, par le Président Dioncounda Traoré, de Diango Cissoko au poste de Premier ministre. La France souhaite que ce dernier forme rapidement un gouvernement inclusif reflétant les différentes tendances politiques du Mali.

La France attend des autorités maliennes qu’elles adoptent une feuille de route consensuelle présentant les étapes à venir, et notamment l’organisation d’élections. La reprise de la coopération civile française et européenne dépendra de l’adoption de cette feuille de route.

Nous demandons également aux autorités maliennes de mettre en place au plus vite une commission chargée des négociations avec le Nord. Conformément aux exigences de la résolution 2071 du Conseil de sécurité des Nations unies, ces négociations devront être menées avec les représentants des populations du Nord et avec les groupes armés non terroristes et reconnaissant l’intégrité territoriale du Mali.

Nous rappelons enfin qu’il est impératif que la chaîne de commandement soit rétablie au Mali et que l’armée malienne soit subordonnée au pouvoir civil.

Situation au Mali (11 décembre 2012)