Syrie, Mali, Proche-Orient : participation de Laurent Fabius au Conseil Affaires étrangères (19 novembre 2012)



Laurent Fabius a participé au Conseil Affaires étrangères de l’Union européenne, qui s’est tenu lundi 19 novembre à Bruxelles sous la présidence de la Haute représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton.

Le Conseil a débuté par une réunion commune des ministres de la défense et des ministres des Affaires étrangères consacrée aux orientations sur la politique de Défense, dans la perspective du Conseil européen qui sera organisé en 2013 sur ce sujet.

Cette réunion commune a également permis d’examiner la préparation de la future opération européenne de formation au Mali, dans le cadre de la Politique de sécurité et de défense commune. Un point sur la situation au Sahel et les discussions en cours au Nations unies a également été effectué par les ministres des Affaires étrangères seuls.

Plusieurs enjeux importants dans le voisinage sud de l’Union européenne ont ensuite fait l’objet de discussions entre les ministres des Affaires étrangères.

Les ministres sont revenus, quelques jours après la réunion décisive de Doha, sur la nouvelle Coalition nationale syrienne et sur l’assistance à apporter au peuple syrien. Les sanctions autonomes européennes ont été renouvelées pour un an et des conclusions politiques ont été adoptées.

Concernant le processus de paix au Proche-Orient, les ministres ont adopté des conclusions sur la situation extrêmement tendue dans la bande de Gaza. Ils ont par ailleurs eu une discussion sur l’initiative palestinienne portée par le président Abbas, visant à demander un rehaussement du statut de la Palestine aux Nations unies.

Les ministres ont fait un point sur la situation en Egypte et sur les résultats de la première Task force UE-Egypte, qui s’est tenue le 13 novembre 2012 au Caire.

Enfin, des conclusions ont été adoptées sur le Liban et le Yémen et les ministres ont évoqué la situation politique en Libye.

D’autres dossiers internationaux ont également fait l’objet de discussions :

Concernant l’Afrique, outre le Mali, la discussion a porté principalement, sur la situation dans l’Est de la République démocratique du Congo ; des conclusions ont été adoptées.

Au lendemain des élections législatives en Ukraine, les ministres ont décidé de la politique à mener vis-à-vis de Kiev.

Les ministres ont également eu un échange sur l’avenir du partenariat transatlantique, à la suite de la réélection du président Obama aux Etats-Unis.

Enfin, les ministres ont abordé les moyens de faire évoluer la position de l’UE vis-à-vis de Cuba, et ont discuté d’un éventuel accord bilatéral UE-Cuba.