Tirs d’obus syriens contre le territoire turc - Déclaration de Laurent Fabius (4 octobre 2012)



Je condamne avec la plus grande fermeté les tirs d’obus syriens contre la ville turque de Akçakale qui ont causé la mort de cinq civils, une femme et ses quatre enfants, ainsi que des blessés. J’adresse les condoléances de la France au gouvernement et au peuple turcs, ainsi qu’aux familles des victimes.

Cette violation du droit international constitue une menace sérieuse à la paix et à la sécurité internationales. La communauté internationale ne peut pas accepter que le régime syrien poursuive ses actes de violence tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières. Il faut y mettre fin sans délai.

Je me suis entretenu hier avec le Ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu que j’ai assuré du soutien et de la solidarité de la France. Les consultations se poursuivent aux Nations Unies comme à l’OTAN. La France, comme les autres Alliés, se tient aux côtés de la Turquie.

Je souhaite et demande que l’ensemble de la communauté internationale, en particulier à travers le Conseil de sécurité, fasse passer clairement et rapidement un message de condamnation et de grande fermeté aux autorités syriennes.