Lancement de la campagne



27 septembre, Assemblée générale des Nations unies : lancement d’une coalition internationale pour l’abolition

La France a pris l’initiative d’un événement qui rassemblera les représentants de dizaines d’Etats et des représentants de la société civile à New York le jeudi 27 septembre, en marge de la semaine ministérielle. Le thème de cet événement a été la peine de mort : du moratoire à l’abolition.

Co-organisé avec la République du Bénin, qui vient d’abolir, et en amont de l’examen par l’Assemblée générale de la résolution pour l’instauration d’un moratoire universel, cette réunion a été l’occasion d’échanges et de jeter les bases d’une coalition mondiale des Etats pour l’abolition universelle.

9 octobre, Quai d’Orsay : Journée mondiale contre la peine de mort : lever de rideau

A la veille de la Journée mondiale contre la peine de mort, qui a lieu chaque année le 10 octobre, la France a réuni au Quai d’Orsay les acteurs et défenseurs de l’abolition venus du monde entier.

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a lancé l’événement à 18h aux côtés de Robert Badinter, des Présidents et représentants de grandes ONG, d’intellectuels ou d’avocats.

A 18h30, des ateliers se sont tenus dans les salons de l’Hôtel du ministre. Ils ont favorisé les échanges entre ONG françaises et internationales, diplomates agissant sur le terrain mais aussi avocats de condamnés à mort venus de plusieurs pays.

A 19h30,Olivier Py a lu des extraits du Dernier jour d’un condamné, avant l’intervention de Robert Badinter.

Le ministre des Affaires étrangères a clôturé ces rencontres à 19h50.