Réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Chypre (7 et 8 septembre 2012)



Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a participé les 7 et 8 septembre, à la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères des 27, en format Gymnich, qui se réunit à Chypre, à Paphos.

Présidée par la Haute représentante pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, la réunion du Gymnich a permis aux ministres de travailler sur les sujets suivants :

  • la situation en Syrie : Les ministres ont évoqué les derniers développements de la situation et ont examiné les options permettant à l’Union européenne de jouer un rôle plus actif aussi bien pendant cette crise que lors du "jour d’après" ;
  • la situation en Iran : Mme Ashton a fait part aux ministres de son analyse des dernières réunions avec les Iraniens. La question du renforcement des sanctions a aussi été abordée.
  • les questions relatives à l’accès à l’eau et aux liens entre l’eau et la sécurité internationale : les ministres ont réfléchi aux actions que pourrait conduire l’Union européenne dans ce domaine ;
  • l’éducation dans les situations de post-crise  : les ministres ont échangé sur la priorité que constitue l’éducation dans les pays en transition et en reconstruction. La discussion a porté notamment sur les propositions que pourrait formuler l’Union européenne, en particulier dans le cadre de sa politique de réponse aux crises.

A l’issue du Gymnich, le ministre des Affaires étrangères a effectué également une visite bilatérale à Chypre, au cours de laquelle il a été reçu en audience par le président chypriote, M. Demetris Christofias, et s’est entretenu avec Mme Erato Kozakou-Marcoullis, ministre des Affaires étrangères. Le ministre a inauguré avec le président Christofias, avec Mme Kozakou-Marcoullis, et avec M. Giorgos Demosthenous, ministre chypriote de l’Education, la nouvelle école franco-chypriote de Nicosie, qui souligne l’engagement de nos deux pays à renforcer la francophonie à Chypre et dans la région.

"Monsieur le Président de la République, nous inaugurons ensemble un établissement d’enseignement remarquable - je vais en dire quelques mots - mais c’est plus que cela. Ici, dans cette école franco-chypriote, des milliers de jeunes garçons et de jeunes filles vont apprendre le meilleur de l’éducation et de la culture. Ils vont pouvoir commencer, dans les petites classes, à apprendre le français, le grec, se perfectionner, avoir des soutiens en anglais et aller jusqu’au bout de leur scolarité. "