Syrie - Déclaration de Laurent Fabius (21 juillet 2012)



Quelles que soient ses manœuvres, le régime de Bachar al-Assad est condamné par son propre peuple, qui fait preuve d’un grand courage.

Le moment est venu de préparer la transition et le jour d’après.

Dans cet esprit, j’ai pris un certain nombre de contacts, notamment avec le secrétaire général de la Ligue arabe, ainsi qu’avec le Premier ministre du Qatar. Nous sommes tous d’accord pour considérer que l’heure est venue pour l’opposition de se mettre en ordre de marche afin de prendre les commandes du pays.

Nous souhaitons la formation rapide d’un gouvernement provisoire qui devra être représentatif de la diversité de la société syrienne. La France soutient pleinement les efforts de la Ligue arabe dans ce sens.

Nous sommes prêts à toute initiative – y compris la tenue à Paris d’une réunion ministérielle – en vue de consolider les efforts des pays arabes dans la construction de la Syrie de demain.

Nous chercherons, par ailleurs, à apporter, avec l’Union européenne, l’aide et le soutien nécessaires aux réfugiés de plus en plus nombreux, en lien avec les pays voisins. J’aborderai cette question, lundi à Bruxelles, avec mes partenaires européens.